Mardi 26 septembre 2017 | Dernière mise à jour 01:05

Environnement 95% des citadins européens respirent un air trop pollué

Dans un rapport, l’Agence européenne pour l’Environnement, trop de citoyens absorbent de l'air contenant des substances dangereuses. Un tiers des habitants des villes sont concernés.

La France, notamment l'est, fait partie des mauvais élèves pointés par l’Agence européenne pour l’Environnement.

La France, notamment l'est, fait partie des mauvais élèves pointés par l’Agence européenne pour l’Environnement. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Jusqu’à 95% des citadins européens respirent un air trop pollué, principalement par les particules fines, relève l’Agence européenne pour l’Environnement (AEE) qui se base sur les critères de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), dans un rapport publié jeudi. D’après les normes de qualité de l’air de l’Union européenne, moins strictes, près d’un tiers des habitants des villes sont concernés.

"En dépit de lois et d’un certain nombre de succès en matière de pollution de l’air, des populations en Europe respirent encore de l’air contenant des substances dangereuses", note l’AEE. "La pollution atmosphérique réduit notre espérance de vie de près de deux ans dans les villes et les régions les plus polluées", souligne sa directrice, Jacqueline McGlade.

Maladies cardiaques et respiratoires

Le "risque sanitaire le plus grave" est lié à la concentration des particules fines, PM10, inférieures à 10 micromètres, majoritairement émises par la circulation en milieu urbain mais aussi par le chauffage au bois, l’industrie et l’agriculture. Elles peuvent être à l’origine de pathologies cardiaques et respiratoires, ou encore du cancer du poumon.

En 2010, 21% de la population urbaine a été exposée à des concentrations de PM10 supérieures aux valeurs limites journalières de l’UE. Pour les particules encore plus fines, les PM2,5, dont les valeurs limites annuelles sont moins sévères, ce chiffre s’élève à 30%.

Selon les niveaux de référence de l’OMS, ces chiffres sont respectivement de 81% et 95%. "Ce qui souligne l’urgence de réexaminer prochainement la législation en matière de qualité de l’air", note l’EAA, qui s’inquiète aussi des niveaux d’ozone ou de dioxyde d’azote.

Europe centrale et est de la France concernés

Ce sont les centres urbains et industriels d’Europe centrale et orientale, mais aussi de l’est de la France ou du nord de l’Italie, qui sont les plus mauvais élèves.

L’OMS est plus sévère que l’UE en matière de particules fines car, explique-t-elle, "on n’a identifié aucun seuil sous lequel les PM n’auraient pas d’impact sur la santé". "Les valeurs recommandées doivent donc représenter un objectif acceptable et atteignable afin de minimiser les effets sur la santé tout en prenant en compte les contraintes locales, les capacités et les priorités en matière de santé publique", poursuit l’OMS. (afp/nxp)

Créé: 24.09.2012, 14h12


Sondage

La montée de l'extrême droite en Allemagne vous fait-elle peur?




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.