Mardi 12 novembre 2019 | Dernière mise à jour 09:12

Justice française Des biens de Bernard Tapie pourraient être saisis

En garde à vue depuis le 24 juin dans le cadre de l'enquête sur l'arbitrage controversé du dossier Adidas-Crédit lyonnais, Bernard Tapie pourrait voir ses biens saisis s'il est mis en examen.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Bernard Tapie va-t-il perdre une partie de sa fortune dans les jours qui viennent? C'est en tout cas ce que se demande le journal Le Figaro, suite à sa garde à vue une nouvelle fois prolongée dans le cadre de l'enquête sur l'arbitrage controversé du dossier Adidas-Crédit lyonnais. Dans cette affaire, Bernard Tapie s'était vu octroyer 403 millions d'euros en 2008

Mais selon la presse française, l'homme d'affaires a beaucoup à perdre dans cette affaire. Les juges pourraient en effet lui réclamer une caution, geler ses avoirs ou même mettre ses biens sous séquestre.

Tapie pourrait ainsi voir saisis le «Reborn», un yacht luxueux à 40 millions d'euros, deux hôtels particuliers à Paris et en Ile-de-France, une villa près de St-Tropez, un jet privé, ou encore ses parts dans le groupe de presse La Provence.

Biens à l'étranger

Mais la presse relativise toutefois ces éventualités. Car l’homme d’affaires a placé une partie de ses avoirs à l’étranger. Il s'est en effet protégé derrière des sociétés-écrans qui empêchent la justice de retrouver les vrais propriétaires des biens.

Ainsi son bateau est immatriculé sur l'île du Man, un paradis fiscal britannique. Il a également acquis une demeure, le Moulin du Breuil, via une société anglaise dont il est le patron. Et c'est l'une de ses sociétés luxembourgeoises qui est derrière l'achat de sa villa de St-Tropez, tandis que c'est une entreprise belge, Abbeycroft, dont Tapie détient 20%, qui a acquis son jet privé, immatriculé à Malte...

Créé: 26.06.2013, 14h50

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.