Mercredi 23 octobre 2019 | Dernière mise à jour 01:47

Polémique Dieudonné abandonne son spectacle interdit

L'humoriste a renoncé à donner son spectacle interdit «Le Mur» au profit d'un nouveau one-man-show. Mais la représentation de samedi soir n'a pas eu lieu.

Annulation confirmée à Orléans

Le Conseil d'Etat a validé samedi l'ordonnance du tribunal administratif d'Orléans confirmant l'interdiction par le maire du spectacle du polémiste Dieudonné prévu dans la soirée dans cette ville.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dieudonné, interdit de spectacle à Orléans, n'en donnera pas non plus samedi soir au théâtre de la Main d'Or à Paris, a déclaré à la presse sur place un porte-parole du polémiste. «Il n'y aura pas de spectacle ce soir (...), ni de l'ancienne ni de la nouvelle version», laquelle n'est «pas encore complètement prête», a annoncé «Jacky» aux fans regroupés près du théâtre, dont les accès étaient bouclés par les forces de l'ordre, a constaté une journaliste de l'AFP. «Il y a tellement d'aléas, c'est au jour le jour (...) Il y a un tel flou», a-t-il continué, évoquant aussi une «fatigue générale» de Dieudonné.

«Demain est un autre jour...»

Le polémiste, dont le spectacle «Le Mur», interdit dans trois villes (Nantes, Tours et Orléans) cette semaine par la justice du fait de ses sorties antisémites, avait annoncé dans l'après-midi qu'il renonçait à ce show au profit d'un autre, «Asu Zoa» («la face de l'éléphant», en langue Ewondo du Cameroun, pays d'où est originaire son père).

Consacré à l'Afrique, ce spectacle, qu'il dit avoir écrit en trois jours, ne reprend aucune des phrases incriminées par les arrêtés et ordonnances d'interdiction, a-t-il affirmé. Mais il n'a pas convaincu le Conseil d'Etat, qui a confirmé en fin d'après-midi l'interdiction du spectacle d'Orléans.

Pas encore de recours

La préfecture de police de Paris a quant à elle pris vendredi soir un arrêté interdisant des représentations prévues ces jours-ci à Paris, la première programmée pour samedi après-midi.

Les avocats de Dieudonné n'avaient pas encore déposé samedi soir de recours en justice contre cet arrêté. «Jacky» a lancé au mégaphone un appel «au calme» aux fans de l'humoriste massés sur le trottoir et les a invités à rentrer chez eux. Dieudonné avait quitté le théâtre peu de temps auparavant, à bord d'une berline aux vitres fumées.

En pleine réflexion

Avec son nouveau spectacle, Dieudonné estime qu'«il n'y a plus d'affaire Dieudonné» Dieudonné a estimé samedi après-midi devant la presse à Paris qu'il n'y avait «plus d'affaire Dieudonné» puisqu'il a renoncé à donner son spectacle interdit «Le Mur» au profit d'un nouveau one-man-show dans lequel ne figurent pas les propos antisémites qui lui sont reprochés.

Le polémiste propose par ailleurs à son public d'acheter «de manière massive» le DVD de son spectacle : «Plus vous serez nombreux et plus je pourrai continuer le combat». Il demande d'envoyer un chèque de 43 euros à l'ordre des Productions de la Plume ou le ticket du spectacle annulé de la tournée.

En attendant, Dieudonné ne précise pas les termes qui seraient employés dans son nouveau spectacle «Asu Zoa». Me Mirabeau a dit vendredi que Dieudonné pourrait proposer au maire de Tours Jean Germain (PS), de jouer un autre spectacle, assurant que son client «réfléchit fortement à la solution».

Au cours de précédentes représentations de son spectacle «Le Mur», Dieudonné s'est notamment livré à des attaques contre des personnalités juives, notamment le journaliste de France Inter Patrick Cohen.

«Il pourrait, par exemple, faire un spectacle uniquement sur la communauté noire», a assuré Me Mirabeau.

Appel à la manifestation sur Facebook

Comme en écho, Arno Klarsfeld, de l'Association des fils et filles des déportés juifs de France (FFDJF), a annoncé vendredi à l'AFP que la FFDJF ne voyait pas d'opposition à ce que Dieudonné fasse un spectacle si celui-ci s'engageait à ne plus tenir de propos antisémites.

«Puisque Dieudonné est un multirécidiviste de l'incitation à la haine raciale, des propos antisémites et négationnistes, s'il s'engage par écrit devant un juge à ne plus tenir de tels propos, l'Association des fils et filles des déportés juifs de France ne voit pas d'opposition à ce qu'il fasse un spectacle».

«Ce spectacle», a ajouté Arno Klarsfeld, «ne serait dès lors plus un meeting anti-Juifs et cet engagement mettrait fin à un trouble de l'ordre public», argument du Conseil d'Etat pour confirmer l'interdiction du spectacle.

Dieudonné a de toute façon appelé ses partisans vendredi après-midi sur sa page Facebook à manifester le 26 janvier à la Bastille à Paris. (afp/nxp)

Créé: 11.01.2014, 11h22

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.