Jeudi 17 janvier 2019 | Dernière mise à jour 06:39

Affaire HSBC Hervé Falciani avait tout dit à Jérôme Cahuzac

Au lieu d'enquêter, Jérôme Cahuzac aurait sciemment tu en 2010 des informations mettant en cause HSBC. Son frère était alors l'un des principaux dirigeants de la banque.

Jérôme Cahuzac avait été chargé au mois d'avril 2010 d'enquêter sur les activités illicites de la banque HSBC.

Jérôme Cahuzac avait été chargé au mois d'avril 2010 d'enquêter sur les activités illicites de la banque HSBC. Image: AFP

Galerie photo

Les étapes clé de l'affaire Cahuzac

Les étapes clé de l'affaire Cahuzac A l'issue de deux semaines de procès, trois ans de prison ferme et cinq ans d'inéligibilité ont été requis en septembre 2016 contre l'ancien ministre du Budget Jérôme Cahuzac

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Mediapart livre lundi une nouvelle salve accablante contre l'ex-ministre du budget Jérôme Cahuzac.

Il n'est pas question cette fois-ci de compte non déclaré en Suisse. Les faits remontent à 2010.

En sa qualité de président de la commission des finances de l’Assemblée nationale, Jérôme Cahuzac est alors chargé d'enquêter sur les activités illicites de la banque HSBC. L'établissement britannique est visé par une information judiciaire pour «blanchiment de fraude fiscale» et «démarchage illicite», deux accusations aggravées par la mention «en bande organisée».

Les informations proviennent directement d'Hervé Falciani, un ancien informaticien de la banque qui sera accusé par la suite en Suisse d'avoir dérobé des données bancaires privées.

Transmise par Arnaud Montebourg

La déposition du témoin, recueillie le 2 mars 2010, a été transmise personnellement en août de la même année à Jérôme Cahuzac par un courrier d'Arnaud Montebourg, alors député de Saône-et-Loire.

Le hic: son propre frère, Antoine Cahuzac est depuis 2008 l'un des principaux dirigeants de la HSBC Private Bank France. Or, les instruments d'enquête et de saisie des autorités sont entre ses mains.

C'est pour cette raison, accuse Mediapart, que Jérôme Cahuzac ne répondra jamais à l'alerte donnée par Arnaud Montebourg, aujourd'hui ministre du redressement productif. «Il a su, mais n’a rien fait», résume l'article.

Antoine Cahuzac n'est plus employé d'HSBC. Il occupe depuis janvier 2012 le poste de directeur d’EDF Energies Nouvelles. Recherché par la justice suisse, Hervé Falciani vient pour sa part d'obtenir le statut de témoin protégé par les autorités espagnoles.

(nxp)

Créé: 10.06.2013, 16h32

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.