Mardi 20 août 2019 | Dernière mise à jour 01:20

Italie Il veut guérir les homos

«Les gays sont des personnes qui ont un problème», Luca di Tolve, gay «repenti».

Ex-activiste de la cause gay, Luca di Tolve soigne maintenant l’homosexualité par la prière.

Ex-activiste de la cause gay, Luca di Tolve soigne maintenant l’homosexualité par la prière. Image: DR

L’idée de guérir les homosexuels vous choque-t-elle?

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dans une autre vie, Luca di Tolve était gay et activiste. Après avoir milité pendant des années dans les rangs des associations italiennes de défense des droits des homosexuels, cet ancien danseur et organisateur de croisières s’est découvert des pulsions hétérosexuelles. Plus il s’est marié et a même eu un enfant. C’en était trop, semble-t-il, pour quelques gays exaltés qui le menacent ponctuellement des pires châtiments pour sa trahison. Ces intimidations doivent être sacrément sérieuses puisque l’homme, après avoir interpellé les forces de l’ordre, a dû accepter de se balader avec une escorte de policiers déguisés en anges gardiens.

Croisades antigays

Ce retour «à la normalité», comme il le définit lui-même, a marqué pour lui un tournant dans sa vie. Plus de croisières gays mais des croisades antigays. «L’homosexualité n’existe pas, les homos sont seulement des personnes qui ont un problème», explique Luca di Tolve. En clair, ils sont malades et doivent être soignés, même si l’Organisation mondiale de la santé ne cesse de répéter le contraire. Comment? Par les prières et la méditation. En d’autres termes, en se rapprochant de Dieu. Et c’est là qu’intervient Luca, qui veut jouer les apôtres, et sa «clinique», une structure implantée dans un ancien couvent appartenant à la Confraternité de la Sainte Famille de Nazareth, niché au milieu des collines du val Camonica, en Lombardie. Pendant cinq jours et pour seulement 180 euros, couvrant les dépenses liées au séjour de «désintoxication», les participants se lancent dans un parcours du combattant qui leur permettra de «retrouver leur véritable nature». C’est-à-dire de redevenir de bons hétérosexuels.

Comme dans les couvents, le lever est à l’aube. Puis rencontre avec les trois «leaders» (tous des anciens gays), dont Luca et aussi un prêtre spécialisé dans les exorcismes… La journée se déroule selon le scénario de la retraite spirituelle: prière, méditation, confession. Les participants ne sont jamais seuls, même pas pendant la pause cigarette. Ils sont toujours gardés à l’œil par leurs «guides spirituels» pour ne pas avoir le temps de réfléchir et de se raviser. Le coucher est à 23 heures après la dernière séance de méditation. En repartant, les ex-gays ont les valises pleines de livres et de cassettes vidéo.

En bon homme d’affaires, Luca di Tolve veut en effet limiter le nombre d’échecs et contrôle ses «élèves» même à distance. Mais, visiblement, le système a ses failles. Selon le récit sous couvert de l’anonymat d’un participant, de nombreuses intrigues amoureuses et rigoureusement gays se nouent et se dénouent durant les séminaires.

Créé: 08.06.2015, 06h29

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.