Mercredi 26 juin 2019 | Dernière mise à jour 14:14

Hommage Jacques Chirac apparaît très affaibli à Paris

L'ancien président français a retrouvé l'actuel chef de l'Etat François Hollande au Musée du Quai Branly pour la remise du prix de la Fondation Chirac. Il y a reçu un vibrant hommage.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C'est une scène inhabituelle qui a eu lieu ce jeudi 21 novembre à Paris. Deux présidents français de bords opposés, Jacques Chirac et François Hollande, étaient présents pour la remise du Prix de la fondation Chirac pour la prévention des Conflits au musée du Quai Branly.

En effet, à une semaine de fêter ses 81 ans, l'ex-chef de l'Etat, très discret depuis la fin de son deuxième mandat en mai 2007, a fait une rare apparition publique pour honorer le docteur Denis Mukwege, engagé aux côtés des femmes violées de la République démocratique du Congo, et l'organisation Femmes Africa Solidarité.

Jacques Chirac a fait son entrée dans l'auditorium du musée à petits pas, un sourire figé accroché aux lèvres, le regard parfois un peu perdu, une main appuyée sur l'épaule du président Hollande, une canne dans l'autre.

Hommage de Hollande

L'ancien président a parcouru les derniers mètres au bras de son épouse Bernadette, suivi de Valérie Trierweiler, la compagne de François Hollande, et applaudi par la salle mais aussi par son successeur à l'Elysée.

L'actuel chef de l'Etat lui a rendu un hommage appuyé: «Monsieur le Président Jacques Chirac, je vous retrouve avec plaisir en dehors de notre Corrèze commune», a-t-il commencé. Avant de préciser que s'il tenait à être présent, c'est «d'abord pour saluer» l'ancien Président. «J'exprime le sentiment de tous ici en saluant votre engagement pour des valeurs qui nous rassemblent tous qui vont au-delà des différences politiques».

(nxp)

Créé: 21.11.2013, 15h00


Sondage

La vague de chaleur à 40° qui s'annonce cette semaine sur la Suisse vous inquiète-t-elle?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.