Mercredi 26 juin 2019 | Dernière mise à jour 22:18

Bulgarie L'attentat anti-israélien porte la marque du Hezbollah

Selon le Pentagone, l’attentat anti-israélien de mercredi en Bulgarie porte la marque du Hezbollah libanais. Mais aucune implication directe n'est avérée.

Les corps des cinq Israéliens tués sont arrivés dans la nuit de jeudi à vendredi à l’aéroport Ben Gourion de Tel-Aviv dans des cercueils recouverts du drapeau israélien.

Les corps des cinq Israéliens tués sont arrivés dans la nuit de jeudi à vendredi à l’aéroport Ben Gourion de Tel-Aviv dans des cercueils recouverts du drapeau israélien. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les enquêteurs bulgares, avec l’aide du FBI, de la CIA, des services secrets israéliens ainsi que d’Interpol, tentaient vendredi d’identifier l’auteur de l’attentat- suicide anti-israélien de mercredi à Bourgas. Selon le Pentagone, l’attaque porte la marque du Hezbollah libanais sans qu’une implication directe soit avérée.

L’attentat, le premier du genre en Bulgarie, a tué cinq Israéliens, un Bulgare et le conducteur du car transférant les touristes arrivés à l’aéroport de Bourgas, sur la mer Noire. Le kamikaze, un homme d’environ 36 ans repéré grâce à une caméra de surveillance de l’aéroport, a également trouvé la mort.

Israël a accusé l’Iran d’être le commanditaire de cette attaque et le Hezbollah d’en être l’exécutant, ce que tous deux nient véhémentement. Vendredi, le porte-parole du Pentagone, George Little, a à son tour accusé le mouvement chiite libanais: «L’attentat porte effectivement certaines marques du Hezbollah, mais nous ne sommes pas en mesure de déterminer exactement qui en est l’auteur».

«Ce n’est pas un Bulgare»

Le Premier ministre bulgare, Boïko Borissov a annoncé «plus d’informations dans un délai de trois-quatre jours». Dans l’après- midi, il s’est entretenu «pendant 30 minutes au téléphone avec le président des Etats-Unis, Barack Obama», et tous deux se sont félicités du «bon travail en commun des équipes des services de sécurité bulgares et américains», selon le gouvernement bulgare.

Pour sa part, le ministre de l’Intérieur Tsvetan Tsvetanov a indiqué que «l’existence d’un complice n’est pas exclue», lors d’une conférence de presse. Interrogé sur la préparation de l’attentat en Bulgarie, il a estimé qu’il s’agissait «d’interprétations possibles, mais pas réalistes» et que le suspect était «une personne qui n’est pas un ressortissant bulgare», sans autre précision, ce qui pourrait laisser entendre que les enquêteurs ont progressé dans l’identification du kamikaze. D’après le ministre, le suspect a «séjourné pas moins de quatre jours» en Bulgarie.

Sur place, à Bourgas, les enquêteurs ont obtenu de premier résultats: grâce à la vidéo de l’aéroport diffusée jeudi par le ministère de l’Intérieur sur toutes les chaînes de télévision bulgares et assortie d’un appel à témoins, un loueur de voitures et deux chauffeurs de taxi se sont manifestés auprès des enquêteurs, a indiqué vendredi le Procureur régional de Bourgas, Kalina Tchapkanova, à la télévision privée bTV.

«A la veille de l’attentat, l’auteur présumé a séjourné à Ravda (ndlr: sur la mer Noire, à une vingtaine de kilomètres au nord de Bourgas), a-t-elle déclaré. Il a tenté de louer un taxi pour un jour à Pomorié (ndlr: petite ville entre Ravda et Bourgas). Le propriétaire de l’entreprise a refusé parce qu’il a eu des doutes sur l’authenticité de son permis de conduire.

Selon des témoins, «l’homme parlait anglais avec un accent, peut- être arabe», a-t-elle précisé. Le seul document d’identité retrouvé sur le kamikaze est un faux permis de conduire américain délivré dans l’Etat du Michigan.

Faux permis américain

Avec l’aide du FBI et de la CIA, les enquêteurs bulgares tentent de retrouver la piste de ce faux permis de conduire américain. Pour cela, ils ont aussi appelé à l’aide le service de coordination des polices du monde entier, Interpol, qui a dépêché à Sofia dès mercredi soir une équipe de spécialistes de son unité de Sécurité et anti-terroriste.

Les corps des cinq Israéliens tués sont arrivés dans la nuit de jeudi à vendredi à l’aéroport Ben Gourion de Tel-Aviv dans des cercueils recouverts du drapeau israélien. Une cérémonie militaire avait été organisée pour leur rendre hommage.

Créé: 20.07.2012, 20h32


Sondage

La vague de chaleur à 40° qui s'annonce cette semaine sur la Suisse vous inquiète-t-elle?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.