Mercredi 22 novembre 2017 | Dernière mise à jour 04:11

Séisme La terre continue de trembler dans le nord-est de l'Italie

Deux nouvelles secousses, dont une de magnitude 4,3, ont touché pendant la nuit de mercredi à jeudi le nord-est de l'Italie. De nouveaux dégâts ont été enregistrés sur les bâtiments déjà endommagés.

«La peur est de retour. Nous faisons marche arrière et tant qu'il n'y aura pas un peu plus de tranquillité, nous ne réussirons pas à nous en sortir», a déclaré Fernando Ferioli, le maire de Finale Emilia.

«La peur est de retour. Nous faisons marche arrière et tant qu'il n'y aura pas un peu plus de tranquillité, nous ne réussirons pas à nous en sortir», a déclaré Fernando Ferioli, le maire de Finale Emilia. Image: AFP

Galerie Photos

Angoisse et douleur des rescapés du séisme en Italie

Angoisse et douleur des rescapés du séisme en Italie Première nuit dehors interrompue par 24 nouvelles répliques pour les rescapés du séisme de Ferrare, qui ont découvert lundi matin l'étendue des dégâts.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les deux secousses se sont produites aux environs de minuit. La première a été de magnitude 4,3 tandis que la seconde était de magnitude 3,2. Les deux répliques ont été fortement ressenties car l'épicentre était peu profond, à seulement 4 kilomètres.

«La peur est de retour. Nous faisons marche arrière et tant qu'il n'y aura pas un peu plus de tranquillité, nous ne réussirons pas à nous en sortir», a déclaré Fernando Ferioli, le maire de Finale Emilia, le lieu de l'épicentre du séisme de dimanche.

«Nous cherchions à convaincre les personnes à retourner dans leurs habitations, si elles ne sont pas endommagées, mais si ces secousses se poursuivent, ce sera impossible», a ajouté le maire.

Il a indiqué que ces répliques avaient fortement endommagé les bâtiments déjà touchés par le séisme de dimanche qui était lui de magnitude 6. Les techniciens de la protection civile sont au travail depuis l'aube jeudi pour contrôler l'étendue des dégâts.

La «zone rouge» dans le centre de la ville de Finale Emilia, interdite à la population en raison des risques d'écroulement de maisons endommagées et qui avait été réduite mercredi, a de nouveau été élargie jeudi, a ajouté le maire.

Selon les médias italiens, 18 secousses au total ont été enregistrées au cours de la nuit entre mercredi et jeudi. (ats/afp/nxp)

Créé: 24.05.2012, 09h17


Sondage

Initiative "No Billag": savez-vous déjà ce que vous allez voter le 4 mars prochain?




Sondage

Pour vous, les cadeaux de Noël se font...






Sondage

Faut-il lever l’interdiction d’adopter faite aux homosexuels?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.