Jeudi 17 octobre 2019 | Dernière mise à jour 13:09

Défilé du 14 juillet Les armées africaines à l'honneur sur les Champs-Elysées

Les troupes africaines et les unités françaises engagées au Mali sont à l'honneur dimanche matin au cours du traditionnel défilé du 14 juillet sur les Champs-Elysées à Paris présidé par François Hollande.

Les troupes africaines s'apprêtent à parader sur les Champs-Elysées en ce jour de Fête nationale française.

Les troupes africaines s'apprêtent à parader sur les Champs-Elysées en ce jour de Fête nationale française. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Endeuillée par la catastrophe ferroviaire qui s'est déroulée vendredi près de Paris, la cérémonie, qui débute à 8h, sera suivie par un entretien télévisé du président qui cherchera à rassurer des Français pessimistes du fait de la morosité économique.

Les Africains ouvriront le défilé à pied, avec une soixantaine de soldats maliens suivis d'un détachement de la Minusma, les casques bleus de l'ONU chargés de prendre la relève des Français et d'assurer la sécurisation du Mali.

Parenthèse en période de crise, la France entend célébrer le savoir-faire et l'efficacité de ses forces dans la reconquête du Mali et affirmer son rôle sur la scène internationale à l'occasion de la fête nationale.

Environ 3'200 militaires français sont toujours déployés au Mali, pour faciliter notamment l'organisation de l'élection présidentielle dont le premier tour est prévu le 28 juillet. Un détachement des unités françaises qui ont constitué le fer de lance de l'opération Serval descendra les Champs-Elysées.

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, le président malien par intérim Dioncounda Traoré, et les ministres de la Défense de treize pays africains qui ont participé aux opérations au Mali comptent parmi les invités d'honneur. Egalement attendu le président croate Ivo Josipovic, dont le pays vient de rejoindre l'Union européenne.

Avec le Mali, François Hollande s'est imposé en chef des armées et le succès de l'opération est un des rares sujets de satisfaction dans un climat morose.

A l'issue du défilé, il renouera dimanche avec la tradition de l'entretien télévisé au palais de l'Elysée, pour livrer son «éclairage sur les quatorze premiers mois» de sa présidence.

«Les Français veulent que le chef de l'État s'exprime» au vu de la «gravité de la situation, économique et sociale d'abord», selon l'un de ses conseillers.

Confronté à une situation économique et sociale préoccupante, Hollande s'attachera à démontrer qu'il est «un président qui tient son cap et qui se bat contre le chômage».

Mais la tâche s'annonce ardue alors que les experts restent très dubitatifs sur sa capacité à tenir sa promesse d'inverser la courbe du chômage à la fin de l'année, au moment où le nombre de demandeurs d'emploi a dépassé 3,2 millions.

L'entourage de François Hollande veut croire que les Français sont certes «déprimés» mais n'ont «pas de colère dirigée contre le président». Il n'en reste pas moins qu'ils jugent très sévèrement son action. Seulement 30% disent en être satisfaits dans un récent sondage Ifop.

Sur le plan international, le président français devrait aussi s'exprimer sur la situation en Egypte, en Syrie ou en Tunisie où il a fait un récent déplacement.

Le défilé militaire n'échappe pas aux contraintes budgétaires, avec un format un peu réduit.

Les matériels lourds, difficiles à déplacer, ont notamment été écartés au profit des véhicules opérationnels et des équipements les plus modernes des armées, comme l'hélicoptère Tigre, les blindés légers VBCI, ou le système lance-missiles Mamba.

Le nouvel avion de transport militaire d'Airbus, l'A400M, survolera Paris et la patrouille de France fêtera son 60e anniversaire avec son panache de fumée tricolore au dessus des Champs-Elysées.

Egalement à l'agenda 2013, le cinquantenaire du Traité franco-allemand de l'Elysée sera l'occasion de célébrer l'Europe de la Défense que Paris tente tant bien que mal de relancer. Une unité de la Brigade franco-allemande et plusieurs avions allemands, belges ou danois, participeront au défilé.

(afp/nxp)

Créé: 14.07.2013, 08h00


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.