Lundi 21 août 2017 | Dernière mise à jour 07:30

France Les policiers ne veulent plus garder la maison de Marine Le Pen

Le syndicat de police dénonce une situation qui mobilise des agents et réduit le personnel disponible sur le terrain.

Les policiers en ont ras-le-bol de surveiller le domicile de la patronne du Front National.

Les policiers en ont ras-le-bol de surveiller le domicile de la patronne du Front National. Image: PHILIPPE HUGUEN / AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Depuis 18 mois, des policiers se relaient pour garder le domicile de Marine Le Pen dans les Yvelines (F), même quand cette dernière est absente.

Lundi dernier, le syndicat de police Alliance a exprimé son ras-le-bol vis-à-vis de cette situation. Selon lui, cette surveillance retient des agents qui pourraient être employés ailleurs et empêche l'instauration d'un cycle de repos plus avantageux.

Le syndicat souligne également les conditions de travail difficiles qu'engendre cette mission. «Ce travail se fait dans des conditions inadmissibles. Les policiers gardent la maison parfois durant 8 heures de suite sans relève, sans pouvoir aller aux toilettes, dans un véhicule non climatisé. La semaine dernière, avec une température de 45 degrés dans la voiture. Il a fallu intervenir pour qu’il leur soit fourni un véhicule climatisé», a confié un délégué au Parisien.

Le préfet des Yvelines a écrit au ministère de l'Intérieur afin qu'une solution soit trouvée. (Le Matin)

Créé: 27.06.2017, 11h01


Sondage

Pensez-vous qu'on vous met trop de pression au travail?




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne