Mardi 18 juin 2019 | Dernière mise à jour 18:59

Intention Paris veut interdire l'e-cigarette aux moins de 18 ans

A l’occasion de la Journée internationale sans tabac, la ministre française de la Santé souhaite interdire la cigarette électronique dans les lieux publics et aux moins de 18 ans.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La ministre française de la Santé Marisol Touraine a annoncé vendredi son intention d’interdire la cigarette électronique dans les lieux publics et aux moins de 18 ans. "J’ai décidé d’étendre aux cigarettes électroniques les mesures appliquées au tabac" , a-t-elle dit au cours d’une conférence de presse, précisant que parmi celles-ci figurerait aussi l’interdiction de la publicité pour la cigarette électronique.

Mme Touraine, qui s’exprimait à l’occasion de la Journée internationale sans tabac, a expliqué qu’elle n’était pas favorable à une interdiction générale de la cigarette électronique.

"Nous devons encadrer cette pratique mais rien ne permet de justifier une interdiction générale", a-t-elle dit, précisant que cet ustensile imitant la cigarette et délivrant de la nicotine sans tabac ni fumée pouvait "permettre aux fumeurs ou aux gros fumeurs de s’engager sur le chemin de l’arrêt".

Femmes enceintes et jeunes

La ministre a également annoncé des mesures de lutte contre le tabagisme en direction des femmes enceintes et des jeunes.

Pour les femmes enceintes, il s’agira d’un "logo" d’avertissement apposé sur les paquets de cigarettes, à l’instar de ce qui se passe déjà pour les bouteilles de vin. Il devrait être mis en place avant l’été 2014.

Les jeunes devraient pour leur part se voir proposer des mesures d’aide au sevrage. "Je veux mobiliser contre le tabagisme", a-t-elle poursuivi, soulignant qu’il y a encore trop de jeunes et de femmes enceintes qui fument. La France détient, selon Mme Touraine, le record d’Europe du nombre de femmes enceintes fumeuses.

La ministre a également proposé de créer des "espaces sans tabac" à l’extérieur, citant notamment les parcs pour enfants et les abribus. Elle a salué l’initiative d’un syndicat de cafetiers proposant la création de terrasses non fumeur sur la base du volontariat.

Recommandations d'experts

Les trois mesures annoncées vendredi sur la cigarette électronique figurent dans les recommandations d’un groupe d’experts rendues publiques mardi dernier.

Ces experts rassemblés autour du Pr Bertrand Dautzenberg, pneumologue et président de l’Office français de prévention du tabagisme (OFT), ont donné leur feu vert à l’e-cigarette, mais en assortissant son usage, par mesure de précaution, de toute une série de garde-fous, pour éviter notamment qu’elle ne devienne une porte d’entrée dans le tabagisme chez les jeunes.

Inventée en Chine en 2005, la cigarette électronique présente à son extrémité une diode simulant visuellement la combustion et contient une cartouche dont la solution s’échauffe au contact d’une résistance. Des flacons d’"e-liquides", composés de propylène glycol ou de glycérol, de divers arômes et éventuellement de nicotine, permettent de recharger la cartouche usagée.

Selon les fabricants, la cigarette électronique serait utilisée par 500.000 personnes en France. L’usage du tabac est interdit dans les lieux publics en France depuis 2007. (afp/nxp)

Créé: 31.05.2013, 11h11

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.