Lundi 24 juin 2019 | Dernière mise à jour 17:07

Vatican Pour le pape, l'interdit de l'avortement est humain

Le pape François a assuré samedi que l'interdit de l'avortement regardait l'humain, pas le religieux, réaffirmant qu'il équivalait au recours à un tueur à gages.

Pour le pape, «Aucun être humain ne peut être considéré comme incompatible avec la vie».

Pour le pape, «Aucun être humain ne peut être considéré comme incompatible avec la vie». Image: Tiziana Fabi/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Alors que le sujet enflamme les médias du monde entier suite à la promulgation de la loi sur l'avortement la plus restrictive jamais faite en Alabama aux Etats-Unis, le souverain pontife s'est a nouveau exprimé sur le sujet.

«Est-il licite d'éliminer une vie humaine pour résoudre un problème ? Est-il licite d'embaucher un tueur à gages pour résoudre un problème?», a-t-il déclaré. «N'allez pas sur le religieux pour quelque chose qui regarde l'humain».

Le pontife argentin s'exprimait devant les participants à un colloque sur la lutte contre l'avortement thérapeutique proposé quand les diagnostics anténataux révèlent de graves malformations.

«Créons plutôt des réseaux d'amour»

«Aucun être humain ne peut être considéré comme incompatible avec la vie», a insisté le pape, même quand un enfant à naître est condamné à brève échéance. Dans ces cas, les soins ne sont pas un gaspillage mais aident «les parents à préparer leur deuil et à le percevoir pas seulement comme une perte mais comme une étape. Cet enfant restera dans leur vie pour toujours, et ils auront pu l'aimer», a-t-il insisté.

Pour le pape, plutôt que proposer l'avortement thérapeutique, il faut créer des «réseaux d'amour» pour éviter que la peur de la maladie et de la souffrance ne condamne les familles à la solitude.

En octobre 2018, le pape François avait déjà comparé l'avortement au recours à un tueur à gages, provoquant de vives réactions. En France, l'Ordre des médecins avait adressé un courrier au Vatican pour évoquer «l'émotion et l'incompréhension ressenties par les médecins et par les femmes» face à «des propos d'une telle violence». (afp/Le Matin)

Créé: 25.05.2019, 15h28


Sondage

La vague de chaleur à 40° qui s'annonce cette semaine sur la Suisse vous inquiète-t-elle?



S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.