Dimanche 24 mars 2019 | Dernière mise à jour 11:16

Allemagne «Thor», le chien antidrogue privé

Pour savoir si les enfants fument du haschisch, Reiner Reuther propose les services de son chien renifleur pour fouiller leur chambre.

Reiner Reuther est allé se former aux techniques de dressage antidrogue aux Etats-Unis. Depuis, avec son malinois «Thor», 
il débusque les ados fumeurs de joints à la demande de leurs parents.

Reiner Reuther est allé se former aux techniques de dressage antidrogue aux Etats-Unis. Depuis, avec son malinois «Thor», il débusque les ados fumeurs de joints à la demande de leurs parents. Image: Federico Gambarini/DPA

Feriez-vous appel à un chien renifleur chez vous?

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Vous pensez que votre enfant fume du haschisch dans sa chambre? Vous soupçonnez vos employés de sniffer de la cocaïne au bureau? Pour en avoir le cœur net, pas besoin de contacter la police. Il suffit de faire appel à «Thor», un chien renifleur. «Il n’aboie pas. C’est un chien passif. Il lève la patte, c’est tout», explique son maître, Reiner Reuther.

«Thor» a cette particularité qu’il est le premier chien renifleur privé d’Allemagne. «Il n’existe pas de centre de dressage privé pour les chiens de détection. Jusqu’à présent, la police et les douanes ont le monopole du dressage», explique Reiner Reuther. Après avoir travaillé 25 ans dans la gastronomie, il est tombé sur ce métier par hasard. «J’ai toujours aimé les chiens et j’ai eu des bergers allemands comme chiens de compagnie toute ma vie. Un jour, j’ai entendu que le business du chien renifleur marchait bien aux Etats-Unis. Je me suis dit: pourquoi pas ici. Il y a tant à faire!»

Dénonciation pas automatique

A 50 ans, Reiner Reuther est parti au Texas pour suivre une formation de maître-chien antistupéfiants avant de lancer sa propre affaire en janvier dernier. «Aux Etats-Unis, le combat antidrogue est un gros business», dit-il. Pour cela, il a ramené dans ses valises un malinois, une variété de berger belge. Pour 95 euros (115 francs), «Thor» déniche pratiquement toutes les drogues qui existent sur le marché: héroïne, cocaïne mais aussi d’autres substances en vogue, comme la drogue de synthèse crystal meth.

Les parents qui soupçonnent leur enfant de fumer du haschisch font souvent appel à lui. «Les soupçons se vérifient pratiquement toujours», constate Reiner Reuther. Dans 85% des cas, «Thor» trouve une substance. «Mais je ne touche pas à la drogue, précise le maître-chien. Je désigne l’endroit de la trouvaille et c’est aux parents de saisir la marchandise. Ce sont eux qui décident de la suite.» Le droit allemand ne l’obligeant pas à déposer une plainte, Reiner Reuther donne toujours un conseil: faire d’abord une visite dans un centre d’aide aux drogués plutôt que d’appeler la police. «J’ai toujours sur moi la liste de tous les centres en Allemagne», dit-il.

«Le marché est énorme! Il y a beaucoup de demande et je compte développer mon affaire très rapidement», assure-t-il. Les centres de détention, très demandeurs, manquent de personnel dans ce domaine. Reiner Reuther démarche aussi les écoles privées, les internats ou encore les discothèques. «Lorsque je me gare devant un établissement scolaire, les élèves savent très bien de quoi il s’agit quand ils lisent le nom de la société sur ma voiture.» La seule présence de «Thor» fait réagir. «C’est comme lors des contrôles en prison. D’un coup, la consommation d’eau dans les WC explose», ironise-t-il. (Le Matin)

Créé: 05.08.2013, 07h05

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.