Lundi 23 septembre 2019 | Dernière mise à jour 01:32

France Trois ans de prison ferme requis contre Cahuzac en appel

Le parquet a requis mardi 20 février la confirmation en appel de la peine contre l'ex-ministre du Budget.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le parquet a requis, mardi 20 février, la confirmation en appel de la peine contre l'ex-ministre du Budget Jérôme Cahuzac. Il avait été condamné à trois ans de prison en première instance pour son compte caché à l'étranger.

Si elle est suivie par la Cour d'appel de Paris, une telle condamnation conduira en détention l'ex-ministre socialiste, dont les dénégations puis la chute spectaculaire ont entaché le début du quinquennat Hollande.

Jusqu'à deux ans, une peine peut être intégralement aménagée, sous le régime de la semi-liberté ou avec un bracelet électronique, mais à trois ans, l'incarcération devient inévitable, au moins pour un temps.

En décembre 2016, le président de la chambre avait estimé que seule une peine de prison effective pouvait sanctionner cette «faute pénale d'une exceptionnelle gravité, destructrice du lien social et de la confiance des citoyens dans les institutions de l'Etat.» Cette condamnation était conforme à celle requise par le Parquet national financier (PNF) à l'encontre d'un homme qui a «flétri l'honneur» de la France.

(ats/nxp)

Créé: 20.02.2018, 16h42

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.