Mardi 20 août 2019 | Dernière mise à jour 03:09

Nucléaire Flou autour d'un incident dans une centrale ukrainienne

Les autorités ukrainiennes ont annoncé mercredi qu'un accident s'était produit vendredi dernier dans une centrale nucléaire dans le sud-est du pays. Il ne présenterait toutefois «aucune menace» d'émission de matières radioactives.

L'accident se serait produit dans la centrale nucléaire de Zaporizhye.

L'accident se serait produit dans la centrale nucléaire de Zaporizhye. Image: DR

Galerie photo

Tchernobyl vingt cinq ans plus tard

Tchernobyl vingt cinq ans plus tard Tchernobyl vingt cinq ans plus tard

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les autorités ukrainiennes ont annoncé mercredi qu'un accident s'était produit vendredi dans une centrale nucléaire dans le sud-est du pays. Il ne présenterait toutefois «aucune menace» d'émission de matières radioactives ou pour la sécurité de la région. Un institut français n'a décelé aucune radioactivité inhabituelle.

«Il n'y a aucune menace. L'incident est survenu dans le troisième réacteur de la centrale nucléaire de Zaporijia, au sein du système de sortie électrique. Ce n'est en aucun cas lié au réacteur. Il s'agit d'un court-circuit», a indiqué le ministre ukrainien de l'Énergie Volodymyr Demtchichine. «L'incident n'est en aucune façon associé avec le réacteur. Tous les efforts sont concentrés pour réparer le site», a-t-il martelé, annonçant que la centrale devrait retrouver sa pleine puissance ce vendredi.

L'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) français a pour sa part déclaré n'avoir pas décelé de radioactivité inhabituelle après l'incident. «Nous avons installé deux balises sur le toit de l'ambassade de France à Kiev. Et l'ambassade ne nous a rien signalé. S'il y avait un accident, nous le saurions», a déclaré un porte-parole.

Coupures d'électricité

Le court-circuit est survenu vendredi dernier provoquant des coupures d'électricité dans la région avoisinante. Un communiqué publié sur le site internet de la centrale indiquait que le réacteur numéro 3 avait été déconnecté du réseau jusqu'au 5 décembre et que les taux de radiation autour de la centrale étaient «inchangés».

L'Ukraine se trouve au bord d'une crise énergétique depuis la perte d'une grande partie du bassin houiller du Donbass, sous contrôle d'une rébellion prorusse, qui lui fournissait auparavant le charbon nécessaire au fonctionnement de ses centrales thermiques.

Terribles souvenirs

Les 4 centrales nucléaires du pays, soit 15 réacteurs, fournissent environ 44 % de la production d'électricité en Ukraine, selon l'Agence internationale de l'énergie atomique.

Le pays a été le théâtre de la pire catastrophe nucléaire de l'Histoire en 1986, lorsqu'une explosion à la centrale de Tchernobyl a relâché un nuage radioactif sur l'Europe et l'Ukraine, la Russie et le Bélarus, alors républiques soviétiques.

(ats/afp/nxp)

Créé: 03.12.2014, 17h05

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.