Mercredi 26 juin 2019 | Dernière mise à jour 13:36

Justice L'auteur présumé du «casse du siècle» s'est pendu

Marc Armando, figure du grand banditisme français, s'est pendu vendredi soir à la prison marseillaise des Baumettes, a-t-on appris de source pénitentiaire.

La prison des Baumettes à Marseille.

La prison des Baumettes à Marseille. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Marc Armando était soupçonné d'être le cerveau du «casse du siècle» à la Banque de France, à Toulon en 1992.

Il venait d'être extradé des Pays-Bas en vertu d'un mandat européen et avait été escorté jusqu'à la prison marseillaise dans la soirée. Deux heures après son admission, son corps était retrouvé sans vie. Une enquête a été ouverte par le parquet afin de déterminer les circonstances exactes du décès.

Marc Armando, 56 ans, était considéré comme le cerveau présumé du spectaculaire braquage de la Banque de France à Toulon, le 16 décembre 1992. Il avait été condamné à 18 ans de réclusion criminelle pour avoir participé à ce casse, dont seulement 10% du butin de près de 22 millions d'euros avait été retrouvé.

Trafic de cocaïne

L'homme a été interpellé mi-avril dans le cadre d'un trafic international de stupéfiants. Il préparait, depuis la France, la réception à Rotterdam d'une torpille cachée sous un navire et contenant cent kilos de cocaïne.

Il a été remis aux autorités françaises, il devait être présenté samedi devant les magistrats de la juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Marseille, spécialisés dans le grand banditisme, avec deux autres Français, Samir Laribi et Lofti Bengadim, aux casiers judiciaires moins chargés, interpellés en même temps que lui.

Le frère d'un voleur d'or en Suisse pour complice

Les trois hommes ont rejoint à Marseille leur complice présumé, Jean-Michel Dominici, déjà mis en examen et écroué dans le cadre de cette affaire. Ce Corse est le frère d'Ange-Philippe Dominici, cerveau présumé du vol de 668 kilogrammes d'or en Suisse en janvier 2004 dans la société Metalor, ce qui lui avait valu une condamnation à 14 ans de prison. (ats/Le Matin)

Créé: 04.05.2013, 11h34


Sondage

La vague de chaleur à 40° qui s'annonce cette semaine sur la Suisse vous inquiète-t-elle?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.