Dimanche 31 mai 2020 | Dernière mise à jour 09:06

Terrorisme Selon Berlin, 550 Allemands ont rejoint les rangs de l'EI

Le ministre de l'Intérieur allemand a précisé que si une majorité de candidats au jihad partis dans ces régions étaient des hommes, quelques femmes avaient également fait le voyage.

Le ministre de l'Intérieur allemand, Thomas de Maizière, a reconnu que le nombre d'Allemand ayant rejoint l'Etat islamique sont plus nombreux que prévu.

Le ministre de l'Intérieur allemand, Thomas de Maizière, a reconnu que le nombre d'Allemand ayant rejoint l'Etat islamique sont plus nombreux que prévu. Image: Keystone

Galerie photo

La progression du groupe Etat islamique

La progression du groupe Etat islamique La fulgurante progression des djihadistes sunnites du groupe Etat islamique (EI) met en péril la sécurité de toute la région.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Quelque 550 Allemands sont partis combattre dans les rangs du groupe Etat islamique en Syrie et en Irak, soit nettement plus qu'estimé jusqu'à présent, a fait savoir le ministre de l'Intérieur allemand, Thomas de Maizière.

«D'après les dernières estimations dont nous disposons, le nombre a encore progressé. Nous tablons désormais sur 550. Il y a encore quelques jours nous avions dit 450», a déclaré M. de Maizière lors d'une interview vendredi à la chaîne de télévision allemande Phoenix.

Des jeunes radicalisés en Allemagne

«En comparaison des dernières années, il s'agit d'une forte augmentation», a ajouté le ministre, précisant que si une majorité de candidats au jihad partis dans ces régions étaient des hommes, quelques femmes avaient également fait le voyage.

«Ces jeunes gens (...) se sont radicalisés en Allemagne, au sein de cette société. (...) C'est pourquoi la prévention doit accompagner la répression», a poursuivi M. de Maizière.

230 djihadistes sous surveillance

Sur le sol allemand, quelque 230 personnes sont actuellement considérées comme des menaces potentielles, dont «on ne peut pas exclure, et dans certain cas c'est même très probable, qu'elles préparent un attentat», a-t-il estimé.

Le gouvernement allemand avait annoncé mi-octobre de futures mesures permettant le retrait des cartes d'identité de présumés islamistes radicaux pour les empêcher de partir combattre en Syrie ou en Irak.

(smk/afp/nxp)

Créé: 22.11.2014, 11h03

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.