Samedi 21 septembre 2019 | Dernière mise à jour 02:30

Attentats de Paris Elle dit avoir croisé les forcenés de Paris à Annecy

Une hôtesse d'accueil du Centre hospitalier d'Annecy affirme avoir vu les frères Kouachi, Amédy Coulibaly et Hayat Boumedienne en décembre dernier.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Elle dit avoir eu «un déclic» en visionnant un reportage sur les attentats de Paris. Une hôtesse d’accueil du Centre hospitalier Annecy-Genevois est persuadée d'avoir croisé le regard des frères Kouachi, d'Amédy Coulibaly et Hayat Boumedienne, fin décembre 2014, soit un peu plus de quinze jours avant les attentats de Charlie Hebdo.

Selon France Inter, qui a recueilli son témoignage, l'employée de l'établissement de France voisine a alerté sa direction le 14 janvier 2015. Ce jour-là, elle raconte à ses supérieurs avoir vu un homme accompagné d'une femme, «ressemblant fortement à Hayat Boumedienne». Ils se présentent à l'accueil pour se rendre aux Urgences.

Une possible grossesse

Quelques minutes plus tard, les frères Kouachi demandent à voir la jeune femme. Ils donnent son nom à l'accueil. Sans succès. L'un des deux dit alors à haute voix: «Elle a peut-être donné un autre nom.» Les quatre personnes ont ensuite quitté les lieux ensemble. La jeune femme lâchant au passage: «Ils sont cons dans cet hôpital».

Alors que l'enquête est en cours pour déterminer l'itinéraire des forcenés de Paris, les autorités restent prudentes sur la véracité de ce témoignage. Une possible grossesse d'Hayat Boumedienne est évoquée par France Inter. La radio française précise que les enregistrements vidéo «n’ont pas pu être exploités».

Créé: 09.03.2015, 09h59

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.