Mardi 7 juillet 2020 | Dernière mise à jour 13:54

Italie Letta obtient la confiance des députés et du Sénat

Le gouvernement gauche-droite d'Enrico Letta a obtenu la confiance au Sénat, mercredi soir. Il avait été confirmé quelques heures plus tôt à la Chambre des députés.

Le gouvernement gauche-droite d'Enrico Letta a obtenu la confiance au Sénat, mercredi soir, après avoir été confirmé quelques heures plus tôt à la Chambre des députés.

Le gouvernement gauche-droite d'Enrico Letta a obtenu la confiance au Sénat, mercredi soir, après avoir été confirmé quelques heures plus tôt à la Chambre des députés. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les deux chambres du Parlement italien ont mercredi voté sans surprise et à une majorité confortable la confiance au président du Conseil Enrico Letta. Les députés l'ont fait par 379 voix contre 212, avant d'être suivis dans la soirée par les sénateurs (173 pour et 127 contre).

Le chef du gouvernement avait sollicité la confiance au Parlement pour la troisième fois en deux mois en invitant les élus à soutenir son action sous peine de voir le pays «replonger dans le chaos».

Ce vote a été rendu nécessaire pour entériner le départ de Silvio Berlusconi et de ses partisans, qui ont quitté fin novembre la coalition gouvernementale quand l'ancien président du Conseil a été déchu de son poste de sénateur.

Réformes économiques

Membre du Parti démocrate de centre gauche, Enrico Letta a obtenu la confiance des députés après leur avoir présenté une série de réformes économiques et institutionnelles.

Il a obtenu par la suite celle du Sénat, où son parti est minoritaire, grâce au soutien de petites formations centristes et du Nouveau Centre droit, formé par des «berlusconiens» dissidents menés par le ministre de l'Intérieur, Angelino Alfano.

Le véritable test au Sénat a en fait déjà eu lieu le mois dernier quand le président du Conseil a obtenu la confiance sur le budget 2014 avec 171 voix pour et 135 voix contre.

Défi de taille

Enrico Letta, qui a promis de se battre «comme un lion» pour sortir de la récession la troisième économie de la zone euro, doit faire face à des défis de taille, dont un chômage des jeunes qui culmine à 40%.

Pendant qu'il se présentait devant le Parlement, des centaines de manifestants se rassemblaient d'ailleurs à l'extérieur aux cris de «voleurs, voleurs», sous haute surveillance policière.

Ouvrant le débat à la Chambre des députés, Enrico Letta a estimé que l'Italie tournait le dos aux réformes depuis vingt ans et qu'elle ne pouvait plus se permettre d'attendre.

Moins de parlementaires

Enrico Letta a déclaré que les 18 prochains mois seraient consacrés à un large éventail de réformes, allant de la révision de la loi électorale à une baisse de la fiscalité pesant sur les ménages et les entreprises.

Il s'est fixé comme objectif une croissance du produit intérieur brut de 1% en 2014 et de 2% en 2015.

Parmi les réformes politiques envisagées, Enrico Letta préconise la réduction du nombre des parlementaires, des mesures visant à résoudre les conflits de pouvoir entre les différents niveaux administratifs et la redéfinition des prérogatives du Sénat. (ats/nxp)

Créé: 11.12.2013, 16h41

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.