Mercredi 20 novembre 2019 | Dernière mise à jour 13:02

France Explosion à la centrale nucléaire de Flamanville

Une explosion s’est produite à la centrale de Flamanville, en Normandie. Il y a 5 blessés légers mais pas de risque nucléaire.

La centrale est non loin du bord de mer.

La centrale est non loin du bord de mer. Image: AFP

Google Map

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une explosion a été ressentie ce jeudi vers 10h00 dans la salle des machines de la centrale nucléaire de Flamanville, dans le département de la Manche en Normandie, selon Ouest France. Un incendie a été signalé au coeur de la centrale. L'accident a fait des blessés légers mais s'est produit «hors zone nucléaire» et ne pose donc aucun risque de contamination, selon les autorités locales.

Cinq personnes ont été «légèrement intoxiquées» mais aucun blessé grave n'est à déplorer, a précisé Olivier Marmion, directeur de cabinet du préfet. « C’est un événement technique significatif mais il ne s’agit pas d'un accident nucléaire» car l’explosion s’est produite «hors zone nucléaire», a-t-il indiqué à Ouest-France.

Incendie maîtrisé

EDF précise dans un communiqué qu'à 09h40 «un départ de feu entraînant une détonation s'est produit dans la salle des machines de la tranche 1 de la centrale nucléaire de Flamanville, en zone non nucléaire». «Ce départ de feu a été immédiatement maîtrisé par les équipes de la centrale». La préfecture a précisé que l’incendie était totalement circonscrit depuis 12h10. L'un des deux réacteurs de la centrale nucléaire a été arrêté après l'explosion.

Le préfet a écarté l'hypothèse d'un acte de malveillance. Il a expliqué qu'«une pièce mécanique, un ventilateur de la salle des machines (NDLR la zone des turbines qui produisent l'électricité), qui n'est pas en contact avec les installations nucléaires, a probablement surchauffé avec dégagement de fumée pour une raison technique à déterminer».

La centrale nucléaire de Flamanville, en Normandie, est en service depuis les années 1980. Un réacteur nucléaire de troisième génération (EPR), conçu pour offrir une puissance et une sûreté accrues, est en cours de construction depuis 2007 à Flamanville. Le chantier a connu plusieurs aléas et sa mise en service, reportée à plusieurs reprises, est fixée désormais à fin 2018 (contre 2012 initialement)

Créé: 09.02.2017, 11h21

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.