Samedi 18 novembre 2017 | Dernière mise à jour 07:07

Naufrage du Costa Concordia Il faudra 7 à 10 mois pour enlever l’épave

Les spécialistes auront besoin d'au moins 7 mois pour enlever l'épave du Costa Concordia. Un appel d’offre a été lancé pour savoir qui réalisera ces travaux titanesques.

L’épave du Concordia qui bouge normalement de 2 à 3 mm par heure, se serait déplacée dans la nuit de 3,5 cm environ en raison d’un vent fort et de grosses vagues.

L’épave du Concordia qui bouge normalement de 2 à 3 mm par heure, se serait déplacée dans la nuit de 3,5 cm environ en raison d’un vent fort et de grosses vagues. Image: Keystone

Galerie photo

Le Costa Concordia, deux jours après son naufrage

Le Costa Concordia, deux jours après son naufrage Le paquebot de croisière s'est échoué vendredi soir près de l'île de Giglio, en Italie après avoir été éventré par un rocher.

Galerie photo

Le Costa Concordia vu de l'espace

Le Costa Concordia vu de l'espace L'entreprise DigitalGlobe, spécialisée dans l'imagerie par satellite, a publié une image du Costa Concordia. Le cliché a été pris mardi selon l'entreprise.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La société Costa Crociere, propriétaire du navire, prépare un appel d’offres qui sera lancé rapidement aux rares sociétés dans le monde en mesure d’effectuer cette opération et ces dernières répondront en préparant un plan de récupération du navire, a indiqué dimanche Franco Gabrielli, le commissaire en charge de la catastrophe.

«Ces deux passages devraient durer environ deux mois. A partir de cette date X, et tenant compte des limites que les conditions météo et marines peuvent imposer, il faudra de sept à dix mois pour enlever l’épave», a déclaré le commissaire devant la presse encore présente sur l’île du Giglio où le Concordia s’est échoué le 13 janvier.

Evoquant les mouvements du navire qui ont entraîné dimanche matin une suspension des recherches des corps des disparus, M. Gabrielli a assuré qu’ils étaient physiologiques, liés à la marée basse ou aux vagues.

L’épave bouge plus que prévu

L’épave du Concordia qui bouge normalement de 2 à 3 mm par heure, se serait déplacée dans la nuit de 3,5 cm environ en raison d’un vent fort et de grosses vagues, entraînant ainsi l’interruption des recherches.

M. Gabrielli a cependant insisté sur la volonté des autorités italiennes de poursuivre les recherches des corps des disparus dès que cela sera possible, assurant qu’il considère comme «un impératif moral la restitution des corps aux familles».

Désormais 16 personnes manquent encore à l’appel selon une liste publiée sur le site de la préfecture de Grosseto en charge de l’identification des corps des victimes. Le bilan provisoire de la catastrophe est de 17 morts, dont 16 ont été identifiés. (afp/nxp)

Créé: 29.01.2012, 18h24


Sondage

Faut-il préserver le secret bancaire pour les citoyens suisses?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.