Jeudi 4 juin 2020 | Dernière mise à jour 22:37

France Une femme tuée en pleine rue à Besançon

Une Afghane de 34 ans, hébergée dans un foyer pour victimes de violences conjugales, a été poignardée au cou. Son agresseur a pris la fuite.

Une enquête a été ouverte. (photo d'illustration)

Une enquête a été ouverte. (photo d'illustration) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une femme de 34 ans d'origine afghane, hébergée dans un foyer pour victimes de violences conjugales, a été tuée en pleine rue mardi à Besançon par une personne qui a pris la fuite, a-t-on appris de sources concordantes.

La victime présentait «une plaie légère à gauche du cou et une plus importante au niveau droit, qui a sectionné la carotide», a expliqué Etienne Manteaux, procureur de la République de Besançon, qui s'est rendu sur place.

Les faits se sont déroulés à midi, en pleine rue, dans un quartier à l'ouest de la ville, a-t-on appris de source policière. «Aucun des objets personnels de la victime n'a été volé», a dit Etienne Manteaux, précisant que «la jeune femme était hébergée dans un foyer pour victimes de violences conjugales». L'auteur des coups, «portés vraisemblablement avec une arme contondante», n'a pas encore été identifié, a-t-il précisé.

Une enquête a été ouverte. (afp/nxp)

Créé: 30.10.2018, 16h25

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.