Mardi 2 juin 2020 | Dernière mise à jour 23:59

Espagne Gang dirigé par un chef du 11 Septembre démantelé

Le gang reproduisait de fausses cartes de crédit sous la direction d'un Algérien incarcéré pour avoir aidé à financer l'attentat du 11 septembre 2001 aux USA. Dix-neuf personnes ont été arrêtées.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La police espagnole a annoncé samedi le démantèlement d'un gang spécialisé dans la reproduction de fausses cartes de crédit et dirigé par un ressortissant algérien qui avait été incarcéré pour avoir aidé au financement de l'attentat du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis.

Dix-neuf personnes ont été arrêtées à Madrid. Elles fabriquaient de fausses cartes de crédit après avoir recueilli sur le darknet les coordonnées d'utilisateurs, telles que leur code pin, en les transférant sur d'autres cartes, a précisé la police espagnole dans un communiqué. Les faussaires pouvaient alors retirer des espèces depuis des distributeurs ou procéder à des achats dans des magasins, a-t-on ajouté de même source.

Le chef du gang, un Algérien de 49 ans dont l'identité n'a pas été rendue publique, avait eu recours au même procédé pour aider au financement de l'attentat du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis, qui a coûté la vie à près de 3000 personnes.

Une porte-parole de la police a indiqué que l'homme avait été jugé et condamné en Espagne mais elle n'a pas été en mesure de préciser combien de temps il était resté derrière les barreaux avant d'être libéré.

Il opérait cette fois-ci pour son propre bénéfice, a ajouté toutefois la porte-parole. Un procès de masse de personnes soupçonnées d'avoir été impliquées dans l'attentat du 11 septembre 2001 s'était tenu en 2005 en Espagne. Vingt-quatre personnes accusées de faire partie d'Al Qaida avaient comparu avec des mesures de sécurité draconiennes. Dix-huit d'entre elles avaient été incarcérées. Il n'était pas possible dans l'immédiat de préciser si le chef algérien de ce gang figurait alors parmi les condamnés ou s'il avait été jugé séparément.

Une rencontre décisive en présence de Mohamed Atta, le pilote qui avait précipité son appareil contre l'une des tours du World Trade Center, s'est tenue à Tarragone, dans le nord-est de l'Espagne, quelques mois avant l'attentat de New York. Les participants y auraient finalisé les détails de leur opération, y compris de la date. (afp/nxp)

Créé: 03.11.2018, 13h57

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.