Mardi 2 juin 2020 | Dernière mise à jour 02:14

Coronavirus Le gouvernement français organise la lutte

En France, la propagation de l'épidémie de coronavirus, qui a touché un ministre, commence à se répercuter sur l'économie.

Le ministre français de la Culture Franck Riester a été testé positivement lundi après avoir manifesté des «symptômes». (Photo d'archives)

Le ministre français de la Culture Franck Riester a été testé positivement lundi après avoir manifesté des «symptômes». (Photo d'archives) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le gouvernement continue d'organiser la lutte contre le nouveau coronavirus qui a contaminé le ministre de la Culture Franck Riester et se répercute sur l'économie dont les signaux de ralentissement sont inquiétants.

Face à la propagation de l'épidémie, les dirigeants européens doivent se concerter mardi par visioconférence pour coordonner leurs actions, selon l'Elysée, le président Emmanuel Macron réclamant «plus de coordination européenne et internationale».

Avec au moins 25 décès et 1412 cas de Covid-19 confirmés, la France reste le deuxième pays européen le plus touché derrière l'Italie.

Conséquence de cette épidémie qui a déjà fait plus de 4000 morts dans le monde, la Banque de France a revu à la baisse sa prévision de croissance à 0,1% au premier trimestre, contre 0,3% escompté il y a un mois, avec d'inévitables conséquences sur l'emploi.

Lundi, Franck Riester a été testé positivement après avoir manifesté des «symptômes», a précisé le cabinet du ministre de la Culture, notant que celui-ci avait passé plusieurs jours la semaine dernière à l'Assemblée nationale où plusieurs cas ont été confirmés.

«Le ministre de la Culture va continuer de travailler à distance», a précisé Matignon. «Si d'autres ministres devaient être testés positifs, ils suivraient les mêmes règles d'isolement», a-t-on ajouté de même source, en indiquant que «les membres du gouvernement (...) doivent simplement suivre les règles édictées par les autorités de santé».

Enquête sur les «contacts rapprochés»

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, notant que l'enquête sur les éventuels «cas contacts rapprochés» avec Franck Riester serait conduite comme pour n'importe quel Français, a souligné de son côté sur BFMTV que «personne ne se serre la main en Conseil des ministres depuis maintenant deux semaines». D'autres membres de l'exécutif ont-ils été testés pour le coronavirus ? «A ma connaissance non», a-t-il déclaré, hormis lui-même, testé négatif.

«J'ai été testé il y a deux jours, je suis négatif pour le coronavirus. Je l'ai fait parce que j'avais moi-même un petit début de rhume et que je suis allé dans plusieurs endroits où le virus circule activement notamment dans l'Oise. Et comme je vais à la rencontre des Français, que je veux pouvoir protéger les Français (...) j'ai voulu éliminer tout risque», a déclaré Olivier Véran.

Il a précisé que Franck Riester était «en confinement chez lui», avec un «petit syndrome fébrile et des signes ORL». «On s'est échangé quelques sms, je l'ai assuré de mon soutien».

Le ministre de la Culture, âgé de 46 ans, avait passé plusieurs jours la semaine dernière devant la commission des affaires culturelles de l'Assemblée pour présenter son projet de loi sur la communication audiovisuelle.

Cinq députés contaminés

Après l'annonce des premiers cas avérés au sein de l'Assemblée, il avait indiqué sur Facebook qu'il ne participerait pas pendant le week-end à des événements prévus de sa campagne municipale à Coulommiers (Seine-et-Marne).

«Les consignes des autorités sanitaires après tout contact avec des personnes infectées par le virus sont claires (...) Ces consignes doivent être respectées par tous», avait-il souligné.

Les membres du gouvernement «doivent se conformer aux gestes barrières et, s'ils ont été en contact avec des personnes malades, contrôler régulièrement leur température et prévenir les services de santé en cas de symptômes», a-t-on insisté à Matignon.

Cinq députés et deux membres du personnel de l'Assemblée nationale ont été contaminés par le coronavirus, dont deux élues ayant participé aux réunions de la commission des affaires culturelles.

Franck Riester n'est pas le premier responsable gouvernemental dans le monde à être contaminé. Plusieurs hauts responsables iraniens figurent parmi les personnes infectées par la pneumonie virale, parmi lesquelles Massoumeh Ebtékar, vice-présidente chargée des Femmes et de la Famille, ou encore le vice-ministre de la Santé, Iradj Harirchi. (afp/nxp)

Créé: 10.03.2020, 06h28

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.