Mercredi 20 novembre 2019 | Dernière mise à jour 03:54

Brexit Londres se retire d'un accord UE sur la pêche

La Grande-Bretagne veut retrouver «le contrôle «exclusif » de ses côtes.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Grande-Bretagne va quitter la convention de Londres sur la pêche afin de retrouver «le contrôle exclusif» des droits de pêche à proximité de ses côtes, a annoncé dimanche le ministre de l'environnement, Michael Gove. L'affirmation a toutefois été contestée par Michel Barnier.

Le négociateur en chef de l'Union européenne sur le Brexit estime en effet que cette décision n'aurait aucun impact, car la convention de Londres a déjà été annulée et remplacée par la politique commune de la pêche, qui est au menu des négociations sur la sortie du Royaume-Uni de l'UE.

Le gouvernement britannique notifiera lundi sa décision aux Etats signataires de cette convention, conclue en 1964, point de départ d'un processus de sortie qui prendra deux ans et s'inscrit en conformité avec le vote en faveur du Brexit.

La convention de Londres autorise la pêche dans une zone comprise entre six et douze milles au large des côtes des six pays signataires. Dans le cas de la Grande-Bretagne, cela s'est traduit par la présence à proximité de ses côtes de bateaux de pêche en provenance d'Allemagne, de Belgique, de France, d'Irlande et des Pays-Bas. (ats/nxp)

Créé: 03.07.2017, 07h17

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.