Dimanche 20 mai 2018 | Dernière mise à jour 19:13

France Le Musée Grévin va refaire la statue de Macron

Critiquée, la statue de cire du président français ne convient pas, a admis le président du Musée. Elle sera sans doute retravaillée.

«Un visage angoissé et crispé, une statue figée qui ne vit pas, ce n'est pas beau, il y a quelque chose qui ne va pas», a admis le Musée.

«Un visage angoissé et crispé, une statue figée qui ne vit pas, ce n'est pas beau, il y a quelque chose qui ne va pas», a admis le Musée. Image: Capture d'écran "Sept à huit"

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sous le feu des critiques, la direction du musée Grévin à Paris a admis mercredi que la statue de cire du président français Emmanuel Macron «ne convient pas» et envisage même de la refaire.

«Un visage angoissé et crispé, une statue figée qui ne vit pas, ce n'est pas beau, il y a quelque chose qui ne va pas», a déclaré à l'AFP le président du célèbre musée de cire, Yves Delhommeau.

Pas encore validée

«La statue d'Emmanuel Macron n'est pas encore validée, je ne veux pas que l'on ait un personnage qui soit aussi contesté sur les réseaux sociaux. (...) On ne s'interdit pas de refaire la statue, de tout recommencer s'il le faut», a ajouté le directeur du musée Grévin, fondé en 1882 et qui accueille chaque année près de 800'000 visiteurs.

Il doit revoir l'oeuvre, encore à l'atelier, vendredi et décider si elle sera dévoilée ou pas, le 24 mai comme prévu. «Une décision délicate car une statue représente beaucoup de travail», a-t-il ajouté. La réalisation d'un personnage de cire coûte entre 50 et 60'000 euros et prend près de six mois.

La photographie de la statue relayée sur les réseaux sociaux et qui a provoqué critiques et moqueries, est issue d'un reportage de la chaîne TF1 diffusé dimanche. Le tournage de l'émission date de septembre dernier. «La photo dévoilée n'est pas la statue totalement finie, nous avons depuis changé les yeux et certains éléments», a précisé le directeur du musée Grévin.

A partir de photos

Le sculpteur, qui a déjà réalisé les statues du président américain Donald Trump, l'actrice Line Renaud ou encore le chef cuisinier Alain Ducasse, a travaillé à partir de photographies du président français.

«Rencontrer au préalable la personne et utiliser un scanner pour ne pas se tromper dans les proportions», aurait été préférable, a estimé le directeur, «mais ce n'est pas toujours possible». «Nous avons réussi Donald Trump, il n'y a pas de raison qu'on ne réussisse pas Emmanuel Macron, même si les visages plus marqués, plus âgés, plus caricaturaux sont souvent plus faciles à réaliser», a-t-il expliqué.

Pour l'instant, la Première dame Brigitte Macron n'a pas donné son autorisation pour être représentée au musée Grévin au côté de son mari. «Après ce qu'il s'est passé avec son mari, cela ne l'encourage peut-être pas», a ironisé le directeur. (afp/nxp)

Créé: 16.05.2018, 15h26


Sondage

Hockey sur glace: êtes-vous étonnés par le parcours de la Suisse au Championnat du monde?



S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.