Mercredi 18 juillet 2018 | Dernière mise à jour 16:27

Mondial Poutou: «Si on n'est pas content, on est un mauvais français»

Philippe Poutou avait ironisé sur la ferveur des Français suite la qualification des Bleus en finale de Coupe du Monde. Il s'explique.

Philippe Poutou s'est expliqué sur ses propos face à Jean-Jacques Bourdin. Image: Capture/RMC

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Il se passe quoi ce soir sur les champs Élysées ? Y a du monde bizarre! Y a une manifestation contre les attaques antisociales du gouvernement? Un réveil de la population qui se mobilise enfin contre les licenciements ou pour l’accueil des réfugiés?»

Sur Twitter mardi dernier, Philippe Poutou avait ironisé sur les scènes de liesse qui ont envahi Paris suite à la qualification de l'équipe de France pour la finale de Coupe du Monde.

Le porte-parole du Nouveau Parti anticapitaliste était ensuite revenu à la charge mercredi, qualifiant la ferveur populaire des Français de mouvement «artificiel et manipulateur». «C’est donc ça le vivre ensemble? Juste une place en finale? Le temps d’oublier nos malheurs comme si ça pouvait les effacer? Et puis tout reviendra à la normale, tout le monde reprendra sa place? N’est-ce pas artificiel et manipulateur quelque part?»

Des critiques qui lui ont valu d'être moqué par de nombreux internautes. Invité de Jean-Jacques Bourdin ce jeudi sur RMC , l'ex-candidat à la présidentielle a justifié sa prise de position, se défendant d'être un rabat-joie. «Il y a pas mal de gens qui aiment le sport et qui sont heureux quand leur équipe gagne, mais ça prend une place énorme dans les médias. C'est déconnecté des réalités et ça pose problème. On nous explique que dimanche, il faudra faire la fête. Si on n'est pas content aujourd'hui, on est un mauvais Français. Cette ferveur, ça révèle plutôt un malaise.»

Et d'ajouter: «Le bonheur auquel on a le droit, c'est ça? Une équipe de foot, masculine, qui va en finale. Mais on pourrait faire le lien avec des améliorations sociales, on pourrait avoir un meilleur salaire... On nous dit ce qu'il faut faire. Et puis il y a une grosse hypocrisie: ceux qui nous disent aujourd'hui qu'on est tous ensemble, on sait que ça ne va pas durer. C'est artificiel.» (Le Matin)

Créé: 12.07.2018, 19h51


Sondage

Lorsque vous voyagez en avion, vous privilégiez plutôt...




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Les plus partagés Monde