Samedi 7 décembre 2019 | Dernière mise à jour 22:01

Hommage à Juncker «Personne n'a pris soin de l'Europe autant que toi»

La nouvelle présidente de la Commission européenne a rendu un hommage émouvant mardi à son prédécesseur Jean-Claude Juncker.

Passation de pouvoir ce mardi entre Jean-Claude Juncker et Ursula von der Leyen.

Passation de pouvoir ce mardi entre Jean-Claude Juncker et Ursula von der Leyen.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Lors de la passation de pouvoir à Bruxelles, Ursula von der Leyen a rendu hommage à tout le travail que Jean-Claude Juncker a entrepris pour l'Europe.

«Jean-Claude Juncker et l'Europe iront toujours ensemble», a déclaré Mme von der Leyen lors d'une brève cérémonie au cours de laquelle le portrait de Juncker a été dévoilé, au côté de ceux de ses prédécesseurs à la tête de la commission.

«L'Europe est en bien meilleure forme que lorsque tu es arrivé au Berlaymont», l'immeuble ultramoderne accueillant l'Exécutif européen à Bruxelles, a encore dit celle qui en a pris les commandes dimanche pour un mandat de cinq ans.

«Partir, c'est mourir un peu»

Alors que les tensions commerciales sont à nouveau fortes avec les États-Unis, la dirigeante allemande a salué en Jean-Claude Juncker un responsable qui a «réussi à vraiment protéger les intérêts européens, sachant qu'une guerre commerciale aurait pour seul résultat de nuire à la fois aux intérêts européens et américains».

«Partir, c'est mourir un peu», a lâché le Luxembourgeois, ému, lors de cette passation de pouvoir à laquelle assistaient de nombreux commissaires.

«Je suis convaincu que tu garderas les États membres unis. Si tu as besoin de mon conseil, tu l'auras. Si tu n'en as pas besoin, tu l'auras quand même», a-t-il plaisanté, fidèle à son style mêlant humour et franc-parler.

Jean-Claude Juncker, qui aura 65 ans le 9 décembre, présidait la Commission européenne depuis 2014 après avoir été au Luxembourg ministre des finances (1989-2009) et premier ministre (1995-2013). Il était le dernier des architectes du traité de Maastricht (1992) encore en fonction.

(ats/nxp)

Créé: 03.12.2019, 13h34

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.