Jeudi 4 juin 2020 | Dernière mise à jour 07:40

Ukraine Le procès de Ioulia Timochenko encore reporté

Le tribunal a jugé impossible de statuer sur le cas de l'ex-Première ministre. Celle-ci ne pouvait pas y assister pour des raisons de santé dans une affaire d'abus de pouvoir.

Le 12 juillet, des manifestants ukrainiens protestaient contre l'emprisonnement de Ioulia Timochenko. Des dirigeants européens avaient déjà boycotté un sommet dans le pays pour signifier leur mécontentement.

Le 12 juillet, des manifestants ukrainiens protestaient contre l'emprisonnement de Ioulia Timochenko. Des dirigeants européens avaient déjà boycotté un sommet dans le pays pour signifier leur mécontentement. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un tribunal ukrainien a une nouvelle fois reporté lundi le procès pour fraude fiscale de l’opposante et ex-Premier ministre emprisonnée Ioulia Timochenko, qui n’a pu assister à l’audience pour des raisons de santé.

«La cour a jugé impossible d’examiner l’affaire en l’absence de la prévenue», a annoncé le juge Kostiantin Sadovski, fixant la prochaine audience au 31 juillet. Une expertise judiciaire a cependant conclu que Ioulia Timochenko était désormais en état d’assister à son procès, a indiqué le juge, laissant entendre que la prévenue pourrait être amenée à la prochaine audience.

Ioulia Timochenko avait été transférée en mai de sa prison de Kharkiv vers une clinique publique de cette ville, en raison d’hernies discales.

Abus de pouvoir et meurtre

Incarcérée depuis août et condamnée en octobre à sept ans de prison pour «abus de pouvoir» lors de la signature d’un contrat gazier avec la Russie jugé désavantageux pour l’Ukraine, Ioulia Timochenko est jugée dans ce nouveau procès pour fraude fiscale et détournement de fonds, des faits présumés remontant aux années 1990.

Elle a également été citée en tant que témoin dans une affaire de meurtre, celui d’un député en 1996.

Les poursuites contre l’opposante ont provoqué une grave crise entre l’Ukraine et l’Union européenne qui soupçonne des motivations politiques et demande la libération de Mme Timochenko. (afp/nxp)

Créé: 23.07.2012, 22h58

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.