Dimanche 5 juillet 2020 | Dernière mise à jour 08:09

Pouvoir et prostitution Protégée de Berlusconi, Ruby serait à Miami

La jeune femme qui ne s'est pas présentée lundi à l'audience du procès de l'ex-président du Conseil italien, poursuivi pour incitation de mineure à la prostitution et abus de pouvoir, serait en Floride par stratégie... électorale.

Karima El Mahroug, dite «Ruby Rubacuori», a disparu. La jeune Marocaine ne s'est pas présentée lundi devant le tribunal de Milan pour une audience du procès intenté à Silvio Berlusconi. (Résumé en images Euronews de l'affaire)


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Karima El Mahroug, dite «Ruby Rubacuori» (la voleuse de cœurs), a disparu. La jeune Marocaine ne s'est pas présentée lundi au tribunal de Milan pour une audience.

Officiellement témoin à décharge dans le procès en cours dans lequel Silvio Berlusconi est poursuivi pour incitation de mineure à la prostitution (passible au maximum de 3 ans de prison) et abus de pouvoir (pouvant être sanctionné au maximum de 12 ans de prison), Ruby devait comparaître lundi. Mais où est-elle donc passée? Les journaux italiens ont leur avis sur la question et évoquent un séjour aux Etats-Unis et plus précisément à Miami, sous le soleil de la Floride.

Plus ironique, un journaliste transalpin suggère qu'elle aurait trouvé refuge «en Egypte», se référant à l'argument avancé par Silvio Berlusconi en mai 2010 pour faire libérer la mineure après son arrestation par le parquet de Milan pour vol et fugue de son foyer pour adolescentes difficiles. «Relâchez-là, c'est la nièce de Hosni Moubarak!», avait alors intimé le «Cavaliere» aux carabinieri médusés.

Faire traîner le procès

D'après les observateurs éclairés de l'actualité politico-judiciaire, ce séjour plus que probable de la jeune femme aux Etats-Unis n'est pas totalement fortuit et découle d'une stratégie bien étudiée par la défense de l'ex-chef du gouvernement.

Cet avis est également partagé par la procureure Ilda Boccassini pour qui l’accusé fait «traîner le procès en longueur, afin qu’il puisse participer à la campagne électorale» en vue des futures élections anticipées qui s'annoncent.

Le «Cavaliere» s'apprête fort vraisemblablement, comme il l'a annoncé en fin de semaine dernière, à briguer pour la sixième fois la tête du gouvernement. Le verdict de l’«affaire Ruby» est attendu en principe pour janvier et une condamnation serait de nature à empêcher Silvio Berlusconi de se représenter.

Toujours est-il que des magistrats milanais ont ordonné à la police de retrouver la trace de la jeune Marocaine.

Au temps des soirées «bunga bunga»

Pour rappel, le «Rubygate» constitue le plus spectaculaire des procès intentés à Berlusconi, accusé de s'être offert les services d'une prostituée mineure, une pratique entraînant d’office des poursuites judiciaires, et de s'être rendu coupable d'un abus de pouvoir pour faire libérer la jeune femme, placée en garde à vue dans une affaire de vol d'un bracelet.

Le scandale a mis en lumière les soirées «bunga bunga» organisées dans une des villas de Berlusconi, à Arcore, près de Milan, auxquelles participaient des dizaines de jeunes femmes aspirant à travailler dans le milieu de la télévision et du spectacle. Selon le parquet, ces jeunes femmes étaient payées ou recevaient des cadeaux luxueux.

Silvio Berlusconi, qui est âgé de 76 ans, nie les accusations – ces soirées, s’est-il défendu, n'avaient aucun caractère sexuel mais étaient l'occasion de «jeux burlesques» – et se dit victime d'une campagne politisée de la magistrature. «J'ai lu dans les médias que ce tribunal avait déjà décidé de me condamner, mais je ne veux pas le croire», déclarait à la barre le milliardaire italien le 19 octobre dernier.

Créé: 11.12.2012, 16h16

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.