Mercredi 18 septembre 2019 | Dernière mise à jour 08:41

Enchères Un pur-sang vendu 1,6 million à Deauville

Dimanche, lors d'une vente aux enchères à Deauville, un «yearling» de 18 mois a été adjugé à 1,6 million d'euros.

Le yearling vendu, une femelle, provient du prestigieux haras des Monceaux. (Dimanche 18 août 2019)

Le yearling vendu, une femelle, provient du prestigieux haras des Monceaux. (Dimanche 18 août 2019) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un «yearling», pur-sang anglais de 18 mois, a été attribué à 1,6 million d'euros, dimanche en début de soirée à Deauville (ouest de la France), lors de la deuxième journée des ventes d'août de ces futurs chevaux de course, a annoncé la société Arqana, organisatrice des enchères.

Provenant du prestigieux haras des Monceaux, au coeur du bocage normand, cette femelle est la fille de l'étalon vedette Dubawi, dont l'un des «produits» (progéniture) s'était déjà vendu 1,55 million d'euros en 2017. Elle a été achetée par Godolphin, la célèbre écurie de Dubaï. La mère de cette pouliche pur-sang est la jument Prudenzia.

Un autre pur-sang fils de Galileo, qui est considéré comme l'un des meilleurs étalons au monde, a été adjugé plus tôt pour 1,5 million d'euros. Egalement présenté par le haras des Monceaux, il a été vendu à l'entraîneur japonais Mitsu Nakauchida.

Un autre yearling a été attribué à 850'000 euros. Il s'agit d'un mâle issu de l'étalon Kingman et de la jument Miss Plimsoll. Un autre a été vendu 800'000 euros. Il s'agit d'une femelle issue de l'étalon Dark Angel et de la jument Mayhem.

Comme samedi, quelque 80 lots figuraient à l'affiche de la vente aux enchères de dimanche. Samedi, l'enchère la plus élevée s'était établie à 800.000 euros pour un fils de Galileo attribué au fonds d'investissement Phoenix Thoroughbreds.

Dans un communiqué samedi, la société Arqana avait indiqué que cette première journée s'était traduite par «une forte hausse du prix moyen, à 23%, et proche de 283'000 euros, avec un taux de vendus stable par rapport à 2018». Le total d'enchères s'est établi samedi à 14,58 millions d'euros.

En 2018, le cheval le plus cher avait été attribué à 1,4 million d'euros. Issu de l'élevage La Motteraye Consignment, dans le Calvados, ce mâle était issu de Dubawi. Les ventes se poursuivent lundi. (afp/nxp)

Créé: 19.08.2019, 00h29

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.