Mercredi 8 avril 2020 | Dernière mise à jour 07:28

Espagne Le roi retire le titre de duchesse à l'infante Cristina

La sœur du roi, l'infante Cristina, est accusée de délits fiscaux dans un scandale de corruption impliquant aussi son époux.

De gauche à droite, le prince Felipe, l'infante Cristina et son mari Iñaki Urdangarin.

De gauche à droite, le prince Felipe, l'infante Cristina et son mari Iñaki Urdangarin. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le roi d'Espagne Felipe VI a décidé de retirer le titre de duchesse à sa sœur, l'infante Cristina, a annoncé jeudi le Palais Royal. Cette dernière est accusée de délits fiscaux dans un scandale de corruption impliquant aussi son époux.

«Le Bulletin officiel de l'Etat publiera demain un Décret Royal par lequel Sa Majesté le Roi révoquera l'utilisation du titre de Duchesse de Palma de Majorque par l'Altesse royale, l'infante Cristina», a indiqué le palais dans un communiqué.

Titre conféré par Juan Carlos

Grande femme blonde et sportive de 49 ans, l'infante Cristina est accusée de délits fiscaux en lien avec les affaires de son époux, Iñaki Urdangarin, 47 ans. Son titre de duchesse lui avait été conféré en 1997 par son père, le roi Juan Carlos.

Ex-champion olympique de handball, Iñaki Urdangarin est soupçonné d'avoir utilisé sa position au sein de la famille royale pour décrocher des contrats aux îles Baléares et à Valence, par l'intermédiaire d'une société à but non lucratif, Noos, qu'il présidait. Les montants incriminés atteignent 6,1 millions d'euros (6,4 millions de francs).

Un rôle actif

Quatre ans après l'ouverture de l'enquête, le juge José Castro, chargé de l'instruction, a ordonné le 22 décembre dernier le renvoi devant un tribunal de la soeur de Felipe VI. Une première dans l'histoire de la monarchie espagnole.

Le magistrat soupçonne Cristina d'avoir pris «activement» part aux fraudes. Elle aurait utilisé à des fins personnelles une partie des sommes détournées, via une société écran, Aizoon, détenue à parts égales par les deux époux. (ats/nxp)

Créé: 12.06.2015, 00h32

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.