Dimanche 21 juillet 2019 | Dernière mise à jour 14:21

Drame près d'Annecy Saddam Hussein lié à la tuerie de Chevaline?

L'ancien dictateur irakien aurait déposé plus de 1,2 million de francs sur un compte à Genève appartenant au père de l'ingénieur tué avec sa famille.

Saddam Hussein est-il lié à l'affaire? C'est ce que supposent certains médias.

Saddam Hussein est-il lié à l'affaire? C'est ce que supposent certains médias.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il y aurait des liens potentiels entre la famille tuée dans le drame de Chevaline et Saddam Hussein, a révélé la presse ce week-end. Selon Le Monde ainsi que le journal anglais The Guardian, l'ancien dictateur aurait déposé 840'000 livres (1,26 millions de francs) sur le compte d'une banque à Genève appartenant au père de l'ingénieur tué par balles avec sa famille le 5 septembre dernier près d'Annecy.

Selon The Guardian, le père de Saad al-Hilli, Kadhim, avait été un proche du parti Baas de l'ancien dictateur. Il avait fui son pays pour la Grande-Bretagne dans les années 70.

Tensions autour de cet héritage

Selon Le Monde, qui cite une source proche de l'enquête, des tensions seraient nées de l'éviction du père de Saad Al-Hilli de la liste des bénéficiaires de fonds appartenant à l'ex-dictateur irakien. Le conflit entre les frères Al-Hilli évoqué par l'enquête porterait sur cet héritage et non pas sur le seul legs paternel.

Le journal français rapporte aussi que c'est le BND, soit les services secrets allemands, qui aurait transmis ces nouveaux éléments au Bureau de lutte antiterroriste de la gendarmerie. Interrogé par The Guardian, le BND s'est refusé à tout commentaire.

Mais ce lien éventuel entre la famille de Saad al-Hilli et la fortune de Saddam Hussein a été démenti par le lieutenant colonel Benoît Vinnemann qui dirige l'enquête sur la tuerie de Chevaline. Il a indiqué «qu’aucun élément n’avait été transmis par les services secrets allemands au Bureau de lutte antiterroriste de la gendarmerie».

Démenti de la famille

Un des frères de Saad al-Hilli, Zaid, a également indiqué lundi au journal The Sun qu'il n'y avait aucun lien entre sa famille et l'ex-dictateur irakien. «C'est n'importe quoi. Nous n'avons aucun lien avec ce régime», a-t-il réagi.

Rappelons que le 5 septembre, Saad al-Hilli, 50 ans, sa femme Iqbal, 47 ans, et sa belle-mère Suhaila al-Allaf, 74 ans, de nationalité suédoise, ont été tués par balles à Chevaline, près d’Annecy, où ils passaient des vacances, de même qu’un cycliste, découvert à côté de leur voiture. Les deux fillettes du couple britannique avaient survécu à la fusillade, mais l’aînée a été grièvement blessée.

Créé: 29.10.2012, 09h42

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.