Dimanche 31 mai 2020 | Dernière mise à jour 10:10

Justice Stockholm confirme le mandat d'arrêt d'Assange

La cour d'appel de Stockholm a confirmé jeudi le mandat d'arrêt délivré à l'encontre du fondateur de WikiLeaks Julian Assange, qui demandait son annulation.

Julian Assange est le fondateur du site WikiLeaks.

Julian Assange est le fondateur du site WikiLeaks.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ce mandat d'arrêt doit permettre à la justice suédoise d'entendre l'Australien à propos des accusations d'agressions sexuelles portées contre lui.

La justice suédoise considère que si ce mandat était levé, le risque de fuite de Julian Assange, qui vit reclus dans l'ambassade d'Équateur à Londres depuis juin 2012, serait «important», ce qui lui permettrait d'échapper à un procès.

M. Assange nie les faits, et demande à être entendu à Londres, ce que refusent les magistrats suédois. Ces derniers insistent pour que «les auditions aient lieu en Suède du fait de la nature des infractions (...) et qu'un possible procès l'obligerait à être en Suède», a souligné la cour.

S'il tentait de le faire, il serait immédiatement arrêté et livré à la Suède. Pour la justice suédoise, il vit reclus de son propre fait. Elle a d'ailleurs indiqué dans sa décision que «Julian Assange peut quitter l'ambassade s'il le souhaite. Cela signifie que la restriction de sa liberté n'équivaut pas une privation de liberté», contrairement à ce qu'affirment le mis en cause et ses avocats. (ats/nxp)

Créé: 20.11.2014, 16h07

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.