Mardi 2 juin 2020 | Dernière mise à jour 23:59

France Les sympathisants de gauche ne veulent pas de François Hollande

François Hollande ne devrait pas se présenter à l'élection présidentielle de 2017, estiment des sympathisants de gauche dans un sondage. En cas de primaire, l'occupant de l'Elysée serait également à la traîne.

Les sympathisants de gauche préféreraient d'autres personnalités à François Hollande pour l'élection présidentielle de 2017

Les sympathisants de gauche préféreraient d'autres personnalités à François Hollande pour l'élection présidentielle de 2017 Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un sondage montre que 73% des sympathisants de gauche ne veulent pas que François Hollande se représente à l'élection présidentielle de 2017, selon une enquête OpinionWay pour Le Figaro samedi.

A la question, «souhaitez-vous que François Hollande se représente à l'élection présidentielle de 2017,» 73% des sympathisants de gauche interrogés ont répondu «non», 27% «oui».

Lors de ce même sondage, 81% des sympathisants de gauche ont répondu qu'ils «souhaitaient que le parti socialiste organise quand même des primaires pour désigner son candidat à la présidentielle si François Hollande se représente en 2017.» 18% ont dit «non».

Dévancé par Valls et Aubry

«S'il se soumettait à une primaire, François Hollande serait largement battu par Manuel Valls ou Martine Aubry», annonce le journal conservateur, toujours selon les résultats du sondage.

«Dans l'hypothèse d'une primaire contre Martine Aubry, Arnaud Montebourg et l'écologiste Cécile Duflot, François Hollande (14 %) arrive 18 points derrière l'actuelle maire PS de Lille (32 %) mais devant l'ancien ministre de l'Économie (12 %), qui lui-même distance l'ancienne ministre du Logement (5 %)», détaille Le Figaro.

Seul Montebourg

«Seule configuration favorable au chef de l'État, constate le journal, celle où il se retrouverait seul face à Montebourg. Dans ce cas, Hollande l'emporterait à 24 % mais seulement avec deux points d'avance.»

«À l'inverse, François Hollande serait nettement distancé si Manuel Valls devait entrer dans le jeu. Hollande, un seul point devant Montebourg, n'obtiendrait que 10 % derrière Valls à 31 % et Aubry à 28 %.», souligne le quotidien.

Net rejet d'une nouvelle candidature

Frédéric Micheau, directeur des études chez OpinionWay, note, selon Le Figaro, dans ce sondage «un net rejet d'une nouvelle candidature du chef de l'État, et un principe très soutenu de la primaire».

Sondage réalisé par internet les 20 et 21 novembre auprès d'un échantillon de 1765 personnes, dont 446 sympathisants de gauche, représentatif de la population française adulte (méthode des quotas).

(smk/afp/nxp)

Créé: 22.11.2014, 07h30

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.