Vendredi 5 juin 2020 | Dernière mise à jour 21:33

Bosnie Trois ex-officiers serbes inculpés de génocide à Srebrenica

Ils avaient participé au massacre de quelque 8'000 hommes et adolescents musulmans de Srebrenica (est de la Bosnie) en juillet 1995.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Trois ex-commandants de la police serbe de Bosnie ont été inculpés jeudi 20 novembre de génocide par la justice locale, a-t-on indiqué de source judiciaire.

«Dragomir Vasic, Danilo Zoljic et Radomir Pantic sont inculpés (...) d'avoir participé à la planification et à la mise en oeuvre du génocide commis à Srebrenica en fournissant des hommes et des moyens techniques des forces policières», lit-on dans un communiqué du Parquet local pour crimes de guerre. Ils ont participé au massacre de quelque 8'000 musulmans de Srebrenica en juillet 1995,

Un grand nombre d'exécutions

Les suspects occupaient à l'époque des faits des postes de commandement au sein de la police de la région de Zvornik, près de Srebrenica, où un grand nombre d'exécutions ont eu lieu, selon la même source.

Diaporama - A Srebrenica, en souvenir d'une fuite éperdue

Les trois hommes n'ont pas été arrêtés, mais ils font l'objet de mesures judiciaires limitant leurs mouvements, a dit à l'AFP le porte-parole du Parquet, Boris Grubesic.

«Le Parquet a proposé 137 témoins, dont vingt témoins protégés et plusieurs centaines de preuves matérielles», a ajouté M. Grubesic.

Une enclave proclamée «zone protégée» de l'ONU

Dragomir Vasic et Danilo Zoljic avaient eux-mêmes été appelés à la barre par le passé en tant que témoins dans d'autres procès sur le massacre de Srebrenica, devant le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) ou devant le Tribunal bosnien pour crimes de guerre.

Le 11 juillet 1995, quelques mois avant la fin du conflit intercommunautaire de Bosnie (1992-95), les troupes serbes bosniennes avaient pris le contrôle de Srebrenica, enclave musulmane proclamée en 1993 «zone protégée» de l'ONU.

Environ 8'000 hommes et adolescents musulmans ont été tués en l'espace de quelques jours, un massacre qualifié de génocide par la justice internationale.

( /afp/nxp)

Créé: 20.11.2014, 16h13

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.