Mardi 20 août 2019 | Dernière mise à jour 09:09

France Les vignes endommagées par la grêle

Les violents orages de grêle de samedi ont endommagé 7000 ha de vignes dans le Bordelais et 10'000 ha dans le bassin Charente-Cognac.

Les violents orages de grêle de samedi ont fait de nombreux dégâts dans le Bordelais et le bassin Charente-Cognac. (Lundi 28 mai 2018)
Vidéo: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Près de 7100 hectares de vignes dans le Bordelais et plus de 10'000 ha dans le bassin Charente-Cognac ont été endommagés samedi par les violents orages de grêle, ont indiqué lundi les interprofessions, précisant qu'environ 3500 hectares avaient été touchés à plus de 80% dans chacun de ces deux vignobles.

«Ce n'est pas comparable au gel de l'année dernière même si c'est un drame pour ceux qui ont subi ce désastre. On parle aujourd'hui de 4 à 5% du vignoble bordelais et pas de 40-50% ou 80% qui avaient été touchés l'an passé», a déclaré à la presse Hervé Grandeau, président de la Fédération des grands vins de Bordeaux (FGVB), à l'issue d'une réunion avec les responsables des appellations les plus affectées.

Certaines exploitations offraient le spectacle de vignes hachées, nues comme en plein hiver, des parcelles complètement ravagées ou partiellement détruites.

Près de la moitié du vignoble des appellations de Blaye et Bourg, dans le nord de la Gironde, a été durement frappée par la grêle, soit 5500 ha. Le sud du Médoc, qui avait déjà subi la grêle le 21 mai, est également concerné à hauteur de 1.200 hectares ainsi que l'Entre-deux-mers (400 ha), dans l'est de la Gironde.

Des mesures d'aide

Quelque 3400 hectares ont été détruits à plus de 80%, tandis que d'autres ont été partiellement touchés mais la situation est préoccupante pour les vignerons déjà affectés par le gel fin avril 2017, qui concernait 60'000 hectares sur les 114'000 hectares du vignoble bordelais au total. Au final, la récolte 2017 avait subi une baisse de 40% par rapport à l'année précédente.

Le dernier grand épisode de grêle date d'août 2013 avec 22'000 hectares de vignes frappés, en particulier dans l'Entre-deux-mers.

Dans le bassin Charente-Cognac, plus de 10'000 hectares ont subi des dégâts, dont 3500 ha ont été «très fortement touchés (plus de 80% de destruction)», selon une première estimation du Bureau national interprofessionnel du Cognac (BNIC). Le vignoble charentais couvre 78'000 hectares, dont 72'000 destinés à l'eau-de-vie cognac.

Des mesures devaient être prochainement annoncées pour aider les viticulteurs en difficulté. (afp/nxp)

Créé: 29.05.2018, 06h58

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.