Samedi 19 octobre 2019 | Dernière mise à jour 13:47

Russie Pour éviter la prison, un prof épouse son élève

Condamné pour avoir eu des relations sexuelles avec une élève mineure, un enseignant de musique de 55 ans a été dispensé de peine grâce à son mariage avec la jeune fille.

C'est à Saint-Pétersbourg que les faits se sont déroulés.

C'est à Saint-Pétersbourg que les faits se sont déroulés. Image: DR/Twitter

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Iouri Bondarenko, ancien chef d'orchestre du lycée d'arts de Saint-Pétersbourg, a été condamné lundi à «un an de privation de liberté et trois ans d'interdiction d'exercer une activité pédagogique» pour avoir eu des relations sexuelles avec une mineure de moins de 16 ans, qui était son élève au moment des faits, a indiqué le service de presse du tribunal de quartier de Kirov, à Saint-Pétersbourg.

Toutefois, il a échappé à sa condamnation grâce à une disposition du code pénal stipulant qu'une personne condamnée à ce titre pour la première fois «peut être dispensée de peine s'il est établi qu'elle a cessé d'être socialement dangereuse suite à son mariage avec la partie lésée».

Selon les médias russes, la relation entre le chef d'orchestre et son élève, âgée de 15 ans au début des faits, a commencé en février 2015 et continué jusqu'en novembre 2016, quand les parents de l'adolescente ont découvert cette relation et porté plainte.

Divorce

Le tabloïd Komsomolskaïa Pravda précise que Iouri Bondarenko, après avoir longtemps tenté de retarder le procès qui a débuté en mai 2017, a divorcé de sa femme en décembre 2017 et épousé la jeune fille, désormais majeure, en janvier. Il a ainsi pu bénéficier de cette disposition du code pénal lui évitant une condamnation.

Le lycée d'arts de Saint-Pétersbourg a indiqué à l'agence de presse russe Ria Novosti que Iouri Bondarenko n'était plus membre de son équipe enseignante. (ats/nxp)

Créé: 26.02.2018, 16h52


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.