Mardi 2 juin 2020 | Dernière mise à jour 02:14

Royaume-Uni Extradition d’Assange: la procédure reprendra en septembre

Reporté en raison de la pandémie, l’examen de la procédure visant le fondateur de WikiLeaks occupera la justice britannique dans quatre mois.

Après une première semaine d'audiences en février, la juge Vanessa Baraitser avait accédé en avril à la requête de la défense de disposer de plus de temps pour se préparer.

Après une première semaine d'audiences en février, la juge Vanessa Baraitser avait accédé en avril à la requête de la défense de disposer de plus de temps pour se préparer. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'examen par la justice britannique de la demande d'extradition vers les États-Unis du fondateur de WikiLeaks Julian Assange reprendra le 7 septembre. La procédure avait été reportée en raison de l'épidémie de nouveau coronavirus.

Après une première semaine d'audiences en février, la juge Vanessa Baraitser avait accédé en avril à la requête de la défense de disposer de plus de temps pour se préparer, les avocats de M. Assange ne pouvant lui rendre visite en prison en raison de l'épidémie.

«La date du 7 septembre a été fixée pour la reprise de l'audience en extradition de Julian Assange», a annoncé mercredi dans un tweet Wikileaks, ajoutant que le lieu de l'audience n'avait «pas encore été fixé».

«Mensonges»

Julian Assange est poursuivi aux États-Unis pour avoir diffusé à partir de 2010 plus de 700'000 documents classifiés sur les activités militaires et diplomatiques américaines, notamment en Irak et en Afghanistan.

Les Etats-Unis reprochent au fondateur de WikiLeaks d'avoir mis en danger des sources des services américains. De leur côté, les avocats d'Assange dénoncent une procédure politique fondée sur des «mensonges».

L'Australien de 48 ans avait été arrêté en avril 2019 après sept ans passés reclus à l'ambassade d'Equateur à Londres, où il s'était réfugié après avoir enfreint les conditions de sa liberté sous caution, craignant une extradition vers les Etats-Unis. (ats/nxp)

Créé: 13.05.2020, 21h59

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.