Mercredi 16 octobre 2019 | Dernière mise à jour 21:36

Pologne L'extrême droite marche contre une loi américaine

Une manifestation contre la loi américaine 447, qui prévoit la restitution des biens juifs en déshérence, a eu lieu à Varsovie.

Ils se sont rassemblés devant le bureau du Premier ministre.

Ils se sont rassemblés devant le bureau du Premier ministre. Image: Keystone

La Pologne annule une visite de responsables israéliens

La Pologne a annoncé lundi avoir annulé une visite de responsables israéliens en raison de leur intention de soulever la question de la restitution de biens juifs tombés en déshérence après l'Holocauste, un dossier considéré comme clos par Varsovie. «La Pologne a décidé d'annuler la visite de responsables israéliens après que la partie israélienne eut annoncé des changements de dernière minute dans la composition de la délégation, suggérant que les discussions allaient se concentrer principalement sur des questions liées à la restitution de biens» juifs, a indiqué le ministère polonais des Affaires étrangères dans un communiqué.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des milliers de personnes ont manifesté samedi à Varsovie à l'appel de l'extrême droite sous le mot d'ordre «Stop 447» contre la loi américaine portant ce numéro. Celle-ci est destinée à appuyer la restitution de biens juifs tombés en déshérence après l'Holocauste.

«Non aux revendications» et «Honte», ont clamé les manifestants, au nombre d'environ quatre mille selon une journaliste de l'AFP, portant des drapeaux nationaux et arborant des chemisettes ornées de symboles patriotiques. Ils se sont rassemblés devant le bureau du Premier ministre et terminé leur marche devant l'ambassade américaine.

Tant les conservateurs au pouvoir en Pologne que l'opposition centriste et libérale ont minimisé l'importance de cette loi signée par Donald Trump en mai 2018. Ils ont assuré qu'elle n'aurait aucun effet en Pologne. Mais, à l'approche des élections au Parlement Européen, une alliance ad hoc de plusieurs partis et groupuscules nationalistes et d'un syndicat paysan a lancé une importante campagne de propagande à ce sujet.

«Menace pour la Pologne»

Un de ses animateurs, Robert Bakiewicz, figure du Camp National-Radical (ONR) a réaffirmé lors de la marche de samedi la thèse selon laquelle «cette loi est une menace pour la Pologne et pour sa sécurité, puisque les organisations juives lui réclament trois cents milliards de dollars» (autant en francs). Le syndicat paysan AGROunia qui s'est joint à cette marche a soutenu de son côté que les agriculteurs craignaient d'éventuelles revendications concernant leurs terres.

Le mouvement anti-système Kukiz'15, qui compte actuellement 26 députés au parlement polonais, ainsi qu'une coalition ultra-nationaliste créée en vue des élections au Parlement européen, ont préparé chacun un projet de loi déclarant officiellement que la Pologne refusera la restitution des biens en déshérence. (ats/nxp)

Créé: 11.05.2019, 21h34


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.