Lundi 6 juillet 2020 | Dernière mise à jour 11:00

Royaume Uni Fact-checking: Boris Johnson mal pris

Le premier ministre britannique a prédit que le Brexit se traduirait par un baby-boom qu'il a comparé à un cas précédent... n'ayant en fait jamais existé.

Boris Johnson devant le parlement britannique.

Boris Johnson devant le parlement britannique. Image: AFP

Galerie photo

Brexit: le Royaume-Uni va bel et bien divorcer de l'UE

Brexit: le Royaume-Uni va bel et bien divorcer de l'UE Le Royaume-Uni et l'Union européenne ont trouvé un accord réglant les modalités de leur divorce, ce 17 octobre 2019.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a prédit un «baby boom» au Royaume-Uni après le Brexit, citant en exemple celui survenu «après les JO» de Londres de 2012, qui n'a en réalité jamais eu lieu.

«Les flèches de Cupidon vont une nouvelle fois voler après le Brexit. L'amour va fleurir dans tout le pays», a déclaré Boris Johnson au «Sunday Times». «Il y en a eu un [baby boom] après les Jeux olympiques, comme je l'avais prédit en 2012. Ce fut un gros baby boom», a ajouté le Premier ministre.

Plusieurs médias britanniques - dont le site de vérification «Full Fact» - ont toutefois souligné que le Royaume-Uni n'avait enregistré aucune hausse de sa natalité à la suite des Jeux olympiques de Londres.

Au contraire, même : le nombre de naissances a reculé de 4,3% en Angleterre et au pays de Galles en 2013 par rapport à 2012, selon les données du Bureau national des statistiques (ONS), alors que la natalité n'avait cessé d'augmenter depuis 2001, année 2009 exceptée (1).

L'année 2012 avait été exceptionnelle du point de vue de la natalité, avec près de 730'000 naissances. Mais cela ne peut en aucun cas être attribué à un baby boom post-olympiades : les Jeux ayant eu lieu du 27 juillet au 12 août 2012, aucun bébé conçu pendant ou après les épreuves n'a pu naître cette année-là.

(afp/nxp)

Créé: 09.12.2019, 12h13

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.