Jeudi 20 février 2020 | Dernière mise à jour 02:29

Japon Le facteur trouvait le courrier «trop barbant»

La police a retrouvé au domicile d'un facteur japonais quelque 24'000 pièces envoyées entre 2003 et 2019.

Le facteur, âgé de 61 ans, trouvait «trop barbant de distribuer» le courrier.

Le facteur, âgé de 61 ans, trouvait «trop barbant de distribuer» le courrier. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un ancien postier japonais risque des poursuites après la découverte chez lui par la police d'une montagne de courrier accumulé sur des années et qu'il avait trouvé, selon les médias, «trop barbant» de distribuer.

L'ancien facteur a été «entendu par le procureur pour violation présumée de la loi postale», a déclaré vendredi à l'AFP un porte-parole de la police.

Les médias japonais ont rapporté que l'homme âgé de 61 ans avait, dans son domicile de Kanagawa, près de Tokyo, quelque 24'000 pièces envoyées entre 2003 et 2019.

Il a dit à la police, selon les médias japonais, qu'il trouvait «trop barbant de les distribuer». «Je ne voulais pas que mes collègues pensent que j'étais moins capable que les jeunes», avait-il ajouté.

S'il est reconnu coupable, il risque une peine de prison de moins de trois ans et jusqu'à 500'000 yen (4100 euros) d'amende, a précisé le porte-parole de la police.

Japan Post l'a limogé lorsque l'affaire a été découverte fin 2019 et a présenté ses excuses pour la non-distribution du courrier, promettant de faire en sorte que les lettres et paquets découverts arrivent finalement à destination. (afp/nxp)

Créé: 24.01.2020, 13h10

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.