Mardi 21 janvier 2020 | Dernière mise à jour 06:52

Vols Deux braquages spectaculaires à Paris

Deux braquages spectaculaires ont eu lieu dimanche et lundi à quelques heures d'intervalle à Paris, avec une voiture bélier lancée contre une bijouterie et une attaque à la Kalachnikov contre les salariés d'une société.

La bijouterie braquée sur la place Vendôme.

La bijouterie braquée sur la place Vendôme. Image: Twitter

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Paris a été le théâtre de deux braquages spectaculaires dimanche et lundi.

Vers 4h30 lundi, quatre hommes ont précipité un gros 4X4 dans la vitrine d'un bijoutier place Vendôme, quartier qui accueille les grands noms de la joaillerie.

Les malfaiteurs se sont ensuite emparés de bijoux et de pièces d'horlogerie avant de mettre le feu au véhicule bélier. Ils ont ensuite pris la fuite avec un autre véhicule. Le préjudice est estimé à 2 millions d'euros (2,4 millions de francs), de source proche de l'enquête.

Dimanche soir, deux braqueurs, circulant sur un scooter, ont menacé avec une kalachnikov et un pistolet automatique les vigiles d'une société de restauration travaillant pour le train à grande vitesse (TGV) des chemins de fer français (SNCF).

Ils se sont emparés «de la recette du week-end», soit près de 60'000 euros (74'000 francs), selon une source proche de l'enquête.Les deux braqueurs ont ensuite pris la fuite sur leur scooter. Aucun coup de feu n'a été tiré. (afp/nxp)

Créé: 09.09.2013, 09h24

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.