Lundi 16 septembre 2019 | Dernière mise à jour 22:04

RDC Bilan de l'accident ferroviaire revu à 14 morts

Le premier bilan de l'accident de train survenu jeudi en RDC, évalué à 50 morts, avait alimenté les spéculations.

Les déraillements de train de marchandises sont fréquents en RDC où ils sont pris d'assaut par des passagers clandestins, faute d'autres moyens de transports.

Les déraillements de train de marchandises sont fréquents en RDC où ils sont pris d'assaut par des passagers clandestins, faute d'autres moyens de transports. Image: archive / illustration/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'accident ferroviaire survenu jeudi dans le sud-est de la République démocratique du Congo a fait 14 morts et 18 blessés, selon le bilan définitif donné par le gouverneur provincial rectifiant différents chiffres avancés dans un premier temps.

«Bilan définitif suite au déraillement [d'un train jeudi]: Nous déplorons la perte de 14 vies humaines, 18 blessés dont 7 grièvement. La province assure la prise en charge de toutes les victimes», écrit dans un tweet le gouverneur de la province du Tanganyika, Zoé Kabila, frère de l'ancien président Joseph Kabila. «Veuillez corriger les chiffres erronés», a-t-il ajouté.

Spéculations

Jeudi, un train de marchandises qui transportait aussi des passagers clandestins a déraillé dans une zone reculée du Tanganyika. Le bilan provisoire de l'accident avait alimenté les spéculations.

A Kinshasa, le ministre des Affaires humanitaires du gouvernement central, Steve Mbikayi, avait avancé un premier bilan de «50 morts et plusieurs blessés». M. Zoé Kabila avait contredit ce bilan en répondant à un journaliste, parlant de «10 morts, 30 blessés et 3 wagons couchés». Des témoins et survivants joints par la presse avançaient de leur côté un possible bilan d'une centaine de morts.

La Mission de l'ONU en RDC avait de son côté indiqué à l'AFP que des Casques bleus indonésiens dépêchés sur place pour des secours avaient identifié 23 morts et 14 blessés.

Accidents fréquents

Cette catastrophe qui a conduit à «la perte en vies humaines» a été évoquée vendredi à la première réunion du conseil des ministres dirigée par le président Félix Tshisekedi, selon le ministre de la communication et porte-parole du gouvernement Jolino Diwampovesa Makelele.

«Des enquêtes sont envisagées pour déterminer les causes exactes [du] sinistre», a-t-il ajouté à la télévision publique RTNC.

Les déraillements de train de marchandises sont fréquents en RDC où ils sont pris d'assaut par des passagers clandestins, faute d'autres moyens de transport, trains de passagers ou routes praticables. (afp/nxp)

Créé: 14.09.2019, 14h15

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.