Lundi 16 septembre 2019 | Dernière mise à jour 19:01

Etats-Unis Elle cachait un pistolet de calibre .22 dans son vagin

Des policiers ont découvert lundi soir lors d'un contrôle de routine qu'une femme cachait une arme dans son entrejambe et de la drogue dans son portefeuille.

Le pistolet était chargé, a précisé la police de Waco.

Le pistolet était chargé, a précisé la police de Waco. Image: Police de Waco

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'arme de calibre .22 de Smith & Wesson mesurait près de 12 cm et pesait 170 g, soit environ l'équivalant d'un iPhone 6 Plus. La femme 31 ans a avoué à la police la porter dans son bas-ventre alors que les policiers de Waco, au Texas, l'emmenaient au poste, lundi, après avoir découvert près de 30 grammes de méthamphétamines.

Quand les policiers «lui ont demandé où se trouvait l'arme, la femme a répondu: «Elle est entre mes jambes'», a rapporté un agent à la chaîne de télévision locale KWTX. «Cela aurait pu être extrêmement dangereux», a-t-il souligné.

Mais ce genre d'incident n'est pas si rare, selon le policier. «Les gens ne croient pas que cela puisse arriver dans la vie réelle. Mais cela arrive beaucoup plus souvent qu'on ne le pense». (ats/nxp)

Créé: 10.09.2015, 09h18

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.