Lundi 22 avril 2019 | Dernière mise à jour 17:45

Egypte Elle harcèle sexuellement un singe: 3 ans de prison

Une femme avait été filmée en train de chatouiller les parties génitales d'un primate. Elle a été condamnée.

Image: Archive/photo d'illustration/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La justice égyptienne a condamné à trois ans de prison une femme de 25 ans pour avoir «harcelé sexuellement» un singe, a rapporté vendredi le quotidien d'Etat Al-Ahram.

Un tribunal de la ville de Mansoura, dans le nord de l'Egypte, a reconnu coupable Basma Ahmed, d'«incitation à la débauche» et d'avoir «commis un acte obscène en public», selon une source judiciaire citée par le journal.

D'après une vidéo de l'incident, la jeune femme touche en riant les parties génitales du singe dans un magasin animalier de Mansoura, tout en faisant des allusions à caractère sexuel, tandis qu'autour d'elle des personnes gloussent.

Arrêtée en octobre, Basma Ahmed «a avoué (...) l'incident mais a dit qu'elle n'avait pas eu l'intention de commettre un acte indécent et qu'elle souhaitait chatouiller le singe», selon le quotidien.

La vidéo, devenue virale sur les réseaux sociaux, avait suscité un torrent de commentaires virulents à l'encontre de la jeune femme. (afp/nxp)

Créé: 28.12.2018, 15h56

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.