Lundi 9 décembre 2019 | Dernière mise à jour 03:09

France Extradition attendue pour le prof en fuite avec son élève

L'enseignant britannique arrêté vendredi à Bordeaux après une fugue de dix jours avec son élève de 15 ans et le parquet de la cour d'appel se sont dits mardi favorables à sa remise à la Grande-Bretagne.

L'avocat général a estimé que le mandat d'arrêt européen visant Jeremy Forrest était régulier.

L'avocat général a estimé que le mandat d'arrêt européen visant Jeremy Forrest était régulier. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'avocat général de la cour d'appel de Bordeaux a requis mardi la remise «dans les dix jours» à la Grande-Bretagne de Jeremy Forrest, professeur de mathématiques britannique de 30 ans arrêté à Bordeaux après une fugue avec Megan, 15 ans, dont il était amoureux.

L'avocat général, Pierre Arnaudin, a estimé que le mandat d'arrêt européen visant Jeremy Forrest émis par la Grande-Bretagne le 25 septembre était régulier, une étape incontournable pour que l'enseignant puisse être remis à son pays. Ce dernier, qui doit attendre l'arrêt de la cour d'appel validant ou non le mandat, en principe jeudi, n'a pas non plus contesté la validité du mandat.

Le président Eric Grafmuller lui a demandé: «Acceptez-vous d'être livré aux autorités judiciaires britanniques pour vous expliquer sur les faits qui vous sont reprochés, des faits d'enlèvement d'enfant»? L'enseignant, un homme aux épaules larges vêtu d'une chemise à carreaux et d'un jean bleu marine, a répondu: «yes».

Les traits tirés mais plutôt impassible, il a décliné son identité sans rien dire d'autre. Megan, 15 ans, et son professeur de mathématiques avaient quitté l'Angleterre le 20 septembre à bord de la voiture de ce dernier, empruntant le ferry à Douvres, où des vidéos les montrent main dans la main. Les deux Britanniques ont été interpellés vendredi à 13h15 par la police sur la plus grande artère commerçante du centre de Bordeaux alors qu'ils se rendaient à un entretien pour un travail.

La jeune fille aux cheveux auburn a décollé dès samedi pour Londres, encadrée par deux adultes. Son amant, qui a écrit sur son blog être accro à elle «comme à l'héroïne», avait lui été incarcéré à la maison de Gradignan (Gironde), près de Bordeaux, dans l'attente de l'audience de mardi. (afp/nxp)

Créé: 02.10.2012, 13h12

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.