Mardi 23 octobre 2018 | Dernière mise à jour 13:35

Thurgovie Il avait pris des moutons pour des sangliers

Un chasseur a été puni pour avoir abattu quatre ovins de nuit. Il devra s'acquitter d'une amende de 450 francs.

Image: Archives/Photo d'illustration/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La justice thurgovienne a sanctionné un chasseur thurgovien pour avoir abattu quatre moutons par mégarde en décembre dernier. En pleine nuit, le nemrod avait pris les ovins pour des sangliers, malgré sa caméra infrarouge. Il écope de 45 jours-amende à 50 francs avec sursis et d'une amende de 450 francs.

Les faits incriminés s'étaient produits dans une forêt près d'Affeltrangen (TG). Outre les quatre moutons morts sur le coup, trois agneaux blessés avaient dû être abattus le lendemain pour abréger leurs souffrances.

Au lieu de tirer quatre coups de feu sur ce qu'il pensait être des sangliers, le chasseur qui se trouvait à une distance de 50 à 60m aurait dû d'abord s'assurer qu'il s'agissait bien de sangliers, estime le Ministère public qui a prononcé l'ordonnance pénale. L'autorité d'enquête a reconnu l'accusé coupable de violation de la loi sur la protection des animaux par négligence, écrit-elle jeudi. (ats/nxp)

Créé: 24.05.2018, 17h16

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.