Mardi 23 octobre 2018 | Dernière mise à jour 13:35

France Ils livrent 67 kg de cannabis... à des policiers

Deux policiers en civil en surveillance discrète d'une voiture volée se sont vu proposer un chargement de résine de cannabis.

Pour une fois, la méprise a profité aux policiers.

Pour une fois, la méprise a profité aux policiers. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Ils étaient venus livrer une commande de près de 67 kg de résine de cannabis, mais l'ont proposée par erreur à des policiers: deux hommes ont été arrêtés mercredi soir en banlieue de Paris après une méprise «burlesque», a-t-on appris jeudi de sources policières.

Il est environ 18h30 GMT quand des policiers en civil de la Brigade anticriminalité de Bondy (nord de Paris), «en surveillance discrète d'une voiture volée», sont abordés par «deux vendeurs vraisemblablement peu chevronnés» qui leur demandent si «la marchandise est pour eux», relate l'une de ces sources.

Les fonctionnaires répondent par l'affirmative avant de les interpeller à l'aide de Taser. Dans leur véhicule, ils découvrent alors 66,8 kilos de résine de cannabis. L'enquête a été confiée à la police judiciaire du département.

(afp/nxp)

Créé: 24.05.2018, 14h39

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.