Jeudi 17 janvier 2019 | Dernière mise à jour 07:47

Caraïbes Les fausses religieuses trafiquaient de la coke

L'habit ne fait pas le moine : les autorités colombiennes ont retenu le dicton en arrêtant trois trafiquantes de cocaïne déguisées en religieuses, à leur arrivée sur l'île touristique de San Andres dans les Caraïbes.

Les fausses nonnes avaient dissimulé sous leurs habits de la cocaïne.

Les fausses nonnes avaient dissimulé sous leurs habits de la cocaïne. Image: Photo d'illustration/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Agées de 20 à 37 ans, les fausses nonnes, venues de Bogota avec chacune deux kilos de cocaïne collés au corps avec un ruban adhésif, ont été interceptées le weekend dernier, dans l'aéroport de cet archipel paradisiaque, situé à 700 kilomètres au nord-ouest des côtes colombiennes.

«Elles ont cru que leur vêtement de religieuses leur permettrait de passer les contrôles de sécurité, mais leur comportement, leur tenue débraillée et leurs sanglots nerveux les ont trahies face à nos agents», a déclaré à l'AFP le colonel Jorge Gomez, chef de la police de San Andres.

«Mules»

La valeur de la marchandise saisie, qui était divisée en plus de 60'000 doses, a été estimée à plus de 65 millions de pesos, soit environ 35.400 dollars.

Les autorités de Colombie, premier producteur mondial de cocaïne avec le Pérou, interpellent régulièrement des «mules», nom donné aux passeurs de drogue, qui cherchent à l'acheminer notamment vers les Etats-Unis, le Mexique, l'Espagne ou encore la Thaïlande.

Les techniques de camouflage sont en général très variées, depuis la valise jusqu'aux ordinateurs, en passant par les livres, les produits de parfum ou les chaussures. Les plus inconscients absorbent même parfois des capsules de cocaïne, au péril de leur vie. (a/nxp)

Créé: 07.05.2013, 21h27

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.